Emplois fictifs : nouvelle mise en examen au FN

Marine Le Pen persiste et signe. Elle a refusé ce vendredi 10 mars de se présenter devant les juges dans le cadre de l’enquête sur les emplois présumés fictifs. Ce refus intervient alors qu’une deuxième personne a été mise en examen.

Voir la vidéo
France 2

Marine Le Pen était en campagne dans le Gers jeudi 9 mars. Ce vendredi, son emploi du temps officiel était vide. Pourtant, elle ne s’est pas présentée devant les juges. Seule déclaration publique de la candidate du Front national, ce matin sur France Bleu Berry : "Certains veulent instrumentaliser la justice pour interférer dans la campagne présidentielle, je ne participerai pas à cette instrumentalisation".

Deuxième mise en examen

Si elle est protégée par son immunité parlementaire, ce n’est pas le cas de Charles Hourcade, assistant parlementaire européen du FN en 2014. Il vient d’être mis en examen pour recel d’abus de confiance. Le FN est accusé d’avoir puisé dans les caisses du Parlement européen pour le payer. Un système d’emplois fictifs qui a déjà valu une mise en examen à la cheffe de cabinet de Marine Le Pen

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen lors d\'un meeting à Mirande (Gers), jeudi 9 mars 2017. 
Marine Le Pen lors d'un meeting à Mirande (Gers), jeudi 9 mars 2017.  (PASCAL PAVANI / AFP)