Cet article date de plus de dix ans.

Frédéric Nihous dénonce l'ostracisme médiatique

Le président de CPNT (Chasse Pêche Nature Traditions), Frédéric Nihous, a protesté lundi contre le fait de n'avoir été invité dans "strictement aucune émission" radio-télévisée depuis qu'il s'est déclaré candidat à la présidentielle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Frédéric Nihous, président de Chasse pêche nature et traditions (FRANK PERRY / AFP)

Le président de CPNT (Chasse Pêche Nature Traditions), Frédéric Nihous, a protesté lundi contre le fait de n'avoir été invité dans "strictement aucune émission" radio-télévisée depuis qu'il s'est déclaré candidat à la présidentielle.

"Candidat déclaré à l'élection présidentielle depuis le 17 juin dernier, je n'ai été invité, en quatre mois, à strictement aucune émission de télévision et à aucune émission de radio. De tous les candidats à la présidence de la République, je suis le seul dans ce cas!", dénonce Frédéric Nihous dans une lettre ouverte à Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Le CSA a prévu de tenir une conférence de presse mercredi sur l'application du principe de pluralisme politique. La primaire PS a soulevé des protestations à droite contre une surmédiatisation de la gauche ces dernières semaines.

Dans sa lettre, il rappelle que le mouvement CPNT a été présent aux deux dernières présidentielles: "En conséquence, je vous remercie de bien vouloir rappeler les radios et télévisions à leur devoir d'équité afin que les Français ne soient pas entretenus dans l'illusion qu'ils n'auraient le choix qu'entre trois ou quatre candidats".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.