VIDEO. Economie : les résultats du "choc de simplification" se font attendre

Le choc de simplification, cheval de bataille du gouvernement, n’a pas encore engendré les effets escomptés. Certains entrepreneurs s’impatientent. 

France 3
En mars 2013, le président promettait un choc de simplification et l’Etat a commencé à simplifier des dizaines de démarches administratives. Ces mesures auraient déjà permis d’économiser deux milliards d’euros. Depuis le début du quinquennat de François Hollande, c’est une des obsessions de l’exécutif. A terme, simplifier serait rentable. "Gagner du temps, c’est gagner de la croissance", affirmait le chef de l’Etat.

"Rien de concret"

En avril 2013, Benjamin Suchar, entrepreneur, confessait crouler sous les démarches administratives, "ces mesures sont très positives. Maintenant, on va rester vigilant pour qu’elles se transforment en action". En octobre 2014, il veut rester positif même s’il ne voit toujours rien de concret. "Les faits se font attendre" lâche-t-il au micro de France 3. 
 
Dans le bâtiment, on ne dénombre que deux mesures appliquées : sur les parkings voiture et les parkings vélo. "On aimerait pouvoir les faire à l’extérieur mais on nous contraint à le faire dans le bâti, on perd de la surface constructible" a dénoncé Ludovic Scapari, promoteur immobilier. La simplification devrait faire gagner 11 milliards d’euros au pays mais pas avant 2016.
Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République François Hollande à Dijon (Côte-d\'Or), le 26 octobre 2014.
Le président de la République François Hollande à Dijon (Côte-d'Or), le 26 octobre 2014. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)