Cet article date de plus de six ans.

Vidéo "L'Europe de gauche serait petite en ce moment", sourit Hollande

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef de l'Etat répondait à une question sur son positionnement européen, entre l'orthodoxie budgétaire prônée par Angela Merkel et l'antilibéralisme d'Alexis Tsipras.

Comment François Hollande se situe-t-il en Europe, entre l'orthodoxie budgétaire prônée par Angela Merkel et l'antilibéralisme d'Alexis Tsipras"Je suis européen. C'est ça, la réponse", a répondu le chef de l'Etat jeudi 5 février lors de sa conférence de presse. Et de s'autoriser, plus de 45 minutes après le début de l'exercice, une première boutade : "Je ne fais pas une Europe de gauche ! Si je le faisais, ça serait une petite Europe, en ce moment."

"Pas l'Europe des riches contre l'Europe des pauvres"

"Mais je ne fais pas une Europe de droite, car ce n'est pas ma conception. Je fais avancer l'Europe, et pour le faire, il faut trouver un compromis avec l'Allemagne. Il n'y a pas d'Europe sans un lien robuste entre la France et l'Allemagne." Il a ensuite refusé d'opposer "l'Europe des riches à l'Europe des pauvres", évoquant la situation en Grèce et en Espagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.