Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Hollande sur "l'apartheid" : "la ségrégation, une insulte pour la République"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

"La République reconnaît tous ses enfants (...), quel que soit leur parcours, leur couleur, leur religion, leurs convictions", a indiqué le chef de l'Etat. 

François Hollande se reconnaît-il dans l'expression d'"apartheid territorial" employée par son Premier ministre ? Interrogé à ce sujet lors de sa conférence de presse, jeudi 5 février, le chef de l'Etat n'a pas voulu polémiquer. "Je dis que tout citoyen de la République a les mêmes droits et les mêmes devoirs. La République reconnaît tous ses enfants, où qu'ils soient nés, où qu'ils vivent, quel que soit leur parcours, leur couleur, leur religion, leurs convictions", a-t-il indiqué. 

"Les fatalités de destin amènent la colère"

"Elle a le devoir que chacun de ses citoyens puisse réussir sa vie, et ne pas avoir le sentiment qu'il est ségrégué, séparé, discriminé, écarté, mis de côté... parce qu'il vivrait dans le mauvais quartier", a continué Hollande. "Quand il y a des fatalités de destin (...), alors il y a une souffrance, une colère, qui se traduit par la séparation et le sentiment de ségrégation, qui sont une insulte pour la République".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.