VIDEO. Ces citoyens qui rencontrent les jeunes en difficulté

François Hollande a annoncé vouloir favoriser le système de la réserve citoyenne, c'est-à-dire le recours à des bénévoles pour intervenir dans les établissements scolaires. Exemple avec Philippe Barbier, qui suit des ados décrocheurs. 

France 2

Lors de la 5e grande conférence de presse de son quinquennat, François Hollande a insisté sur la nécessité de renforcer la cohésion nationale. Parmi les pistes qu'il envisage, celle de la réserve citoyenne. Dans le cadre de ce système, les établissements scolaires peuvent faire venir des bénévoles pour évoquer leur parcours avec les élèves.

Philippe Barbier est un chef d'entreprise à la retraite. Depuis qu'il s'est retiré du monde du travail, il parle à des jeunes en difficulté. Avec eux, il évoque son passé, son enfance et ses difficultés. Lui aussi a connu le décrochage scolaire. Confronté à la réalité du monde du travail, il s'est fait violence pour retourner au collège.

"Il faut avoir la moelle"

Avec son franc-parler, il capte l'attention des jeunes. "Vous avez tous la possibilité d'être des supermecs et des superfilles, OK ? Ce que je voudrais que vous reteniez, c'est que ça dépend de vous. Ça dépend de vous ! Il faut avoir la moelle", leur martèle-t-il.
Ses mots font mouche. "Ça nous donne encore plus de motivation. Parce qu'on est tous capables", confie une adolescente à France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CAPTURE D'ECRAN)