Procès des attentats du 13-Novembre : ce qu'a dit François Hollande

Publié
Procès des attentats du 13-Novembre : ce qu'a dit François Hollande
FRANCE 3
Article rédigé par
L. Feuerstein, H. Puffeney, D. Fuet, E. de Pourquery, G. Le Goff, D. Attal - France 3
France Télévisions

François Hollande était convié à la barre, mercredi 10 novembre, au procès des attentats du 13-Novembre. Retour sur sa prise de parole.

Encadré par un important dispositif de sécurité, l'ancien président de la République, François Hollande, est arrivé mercredi 10 novembre dans l'après-midi à la cour d'assises spéciale de Paris, où se tient actuellement le procès des attentats du 13-Novembre. Cité comme témoin par une association de victimes, l'ex-chef de l'État a tenu à s'expliquer et à justifier ses décisions.


Déroulé des faits et justifications



À la barre, François Hollande a d'abord déroulé sa nuit du 13-Novembre : l'effroi au Stade de France quand il a entendu les deux explosions, puis plus tard au Bataclan, où il a préféré ne pas rentrer après l'assaut. Ce n'était pas sa place, estime-t-il. Face aux djihadistes présentant les attentats comme une riposte à la politique étrangère française, François Hollande rétorque : "La première frappe n'interviendra que le 27 septembre. Le commando s'était organisé bien avant que je ne décide l'intervention en Syrie." Malgré des réponses parfois éludées, l'association qui a cité l'ex-président s'est dite satisfaite mercredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.