Selon Valls, "Hollande a une vocation naturelle à être candidat" en 2017

Le Premier ministre a effectué cette mise au point, vendredi, dans une interview au journal néerlandais "NRC Handelsblad", alors que des rumeurs font état d'une rivalité à la tête de l'exécutif.

Le Premier ministre, Manuel Valls, le 11 octobre 2014, à Blois (Loir-et-Cher).
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 11 octobre 2014, à Blois (Loir-et-Cher). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Malgré les (très) mauvais sondages, Manuel Valls en est convaincu. "François Hollande a une vocation naturelle à être à nouveau candidat" lors de l'élection présidentielle de 2017, estime le Premier ministre dans un entretien au journal néerlandais NRC Handelsblad (en néerlandais), vendredi 31 octobre.

Le Premier ministre était interrogé sur la récente déclaration de Michel Rocard, qui déconseille à François Hollande de se représenter pour un nouveau mandat à la tête de la France. "Michel Rocard donne souvent de bons conseils, mais là, ce n'est pas le cas", a répondu Manuel Valls, ajoutant que sa tâche consistait à aider François Hollande "à réussir afin que la France en 2017 soit dans un meilleur état qu'en 2012."

Rendre le PS "plus réaliste et plus pragmatique"

Le Premier ministre, qui ne s'est pas opposé la semaine dernière à un changement de nom du PS, a précisé sa pensée dans le NRC Handelsblad : "Je veux moderniser le Parti socialiste, le rendre plus réaliste et plus pragmatique."

La baisse de popularité du président français a nourri les spéculations sur une rivalité entre François Hollande et son Premier ministre dans la perspective d'une éventuelle primaire socialiste pour la présidentielle de 2017.