Politique : François Hollande sort du silence

Il ne s’était pas exprimé depuis son départ de l’Élysée : pour la première fois, François Hollande a rompu son silence vendredi 21 juillet à Arles (Bouches-du-Rhône) lors d’un long discours sur le thème de l’engagement. L’ancien président s’interdit de commenter l’action de son successeur. En revanche, il est revenu longuement sur son bilan.

FRANCE 3

Souriant, le teint hâlé, sans cravate. Venu présenter à Arles (Bouches-du-Rhône) sa fondation qui va soutenir financièrement des projets innovants, l’ancien président était surtout attendu sur le terrain politique. Une actualité qu’il refuse de commenter : "Ne comptez pas sur moi pour commenter l’actualité dans cette première période (...) Moi je ne veux pas être dans cette période-là, pour l’instant, celui qui commente."

Un bilan qu’il défend

François Hollande est donc sur la réserve, à une exception près : il déplore le retrait des États-Unis de l’accord de Paris, et sur le plan intérieur c’est avec un malin plaisir qu’il défend son propre bilan : "Le temps de la récolte, je pense, arrive. (…) J’avais encore sous les yeux des statistiques sur les créations d’emplois au cours du premier semestre ; je laisse une situation qui, je crois, peut être utile à mon successeur."

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande à la mairie de Arles (Bouches-du-Rhône), le 21 juillet 2017.
François Hollande à la mairie de Arles (Bouches-du-Rhône), le 21 juillet 2017. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)