Législatives : le fief de François Hollande va-t-il basculer ?

La République en marche caracole toujours en tête des intentions de vote pour ces législatives. Les candidats de l'ancienne majorité présidentielle, le Parti socialiste, ont visiblement du mal à convaincre les électeurs. France 2 s'est rendue à Tulle (Corrèze) dans l'ancien fief de François Hollande où la tentation Macron est forte.

FRANCE 2

Première réapparition publique de l'ancien président François Hollande hier soir, jeudi 8 juin, en Corrèze, sa terre d'élection. Un dîner entre amis avec Bernard Combes, le candidat PS de la circonscription et son ex-conseiller. Ici, le PS est arrivé seulement cinquième à la présidentielle. Mais le maire de Tulles (Corrèze) entend faire oublier localement ce piètre score.

Christophe Jerretie, candidat LREM, grand favori

"Je souhaite incarner à travers ma candidature une authenticité, une fidélité à François Hollande et à tous les autres, à tous ceux qui s'incarnent dans le socialisme", assure le candidat PS. Dans les rues corréziennes pourtant, les avis sont contrastés. "Moi je voterai pour lui, on avait toujours voté pour François Hollande donc on n’a pas de honte à le dire", assure une habitante. "On a un peu le sentiment que la période socialiste en Corrèze , c'est terminé", assure à l’inverse un couple. Le grand favori serait le candidat de la République en marche, Christophe Jerretie. L'ex-Juppéiste pense que l'avenir sera "Macronien". Le vent du renouveau soufflera-t-il sur la Corrèze ? L'incertitude plane sur le scrutin corrézien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, François Hollande, visite le chantier inaugural des futurs locaux de la fondation La France s\'engage, à Paris.
Le président de la République, François Hollande, visite le chantier inaugural des futurs locaux de la fondation La France s'engage, à Paris. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)