Cet article date de plus de six ans.

François Hollande à la reconquête des jeunes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de la République était l'invité de l'émission "Le Supplément" sur Canal + ce dimanche 19 avril. Il est revenu sur la politique du gouvernement. Reportage de France 3.

Le chef de l'État va célébrer ses trois ans de mandat. Il a choisi Canal + pour s'exprimer. Son objectif était de renouer avec la jeunesse en deux heures d'explications, sur fond de chômage record.

Le Supplément, une émission à la frontière du divertissement, lui a permis de dédramatiser un certain nombre d'inquiétudes, notamment celles qui entourent le projet de loi sur le renseignement. François Hollande a tenté de rassurer ceux qui craignent une atteinte aux libertés et a évoqué un "recours possible devant le Conseil d'État s'il y avait quelque doutes".

Le président de la République a également commenté la colère des Français déçus par l'action gouvernementale. Pour lui, la percée du FN dans l'électorat de gauche repose sur une illusion. "Madame Le Pen parle comme un tract du parti communiste des années 1970, en pensant qu'on peut fermer les frontières, nationaliser les entreprises", a-t-il déclaré.

Le chef de l'État ne veut pas changer de cap

Certains lycéens invités lui ont fait part de leurs préoccupations. Mais François Hollande a affirmé vouloir garder le cap et a esquivé les questions politiciennes. "Ce qui m'importe, c'est qu'il y ait moins de chômage en juin plutôt que de remanier en juin", a-t-il confié.

L'opération séduction n'a pas convaincu ses opposants. Laurent Wauquiez, secrétaire général de l'UMP, évoque un exercice de communication sur la forme destinée à camoufler, sur le fond, "un bilan désastreux".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.