Comment François Hollande instille le doute sur son éventuel retour en politique

En pleine tournée de promotion de son livre, la distribution de tracts "Hollande 2022" a ravivé les rumeurs d'un possible retour en politique de l'ancien chef de l'Etat.

François Hollande lors d\'une séance de dédicace de son livre Les Leçons du pouvoir à Nice, le 14 juin 2018. 
François Hollande lors d'une séance de dédicace de son livre Les Leçons du pouvoir à Nice, le 14 juin 2018.  (FREDERIC DIDES / SIPA)

"Le plus grand regret des Français qui viennent vers moi, c'est que je n'ai pas été leur candidat en 2017", affirmait, en mai dernier, François Hollande sur LCP. Depuis, cette idée aurait-elle fait son petit bout de chemin, et François Hollande considèrerait-il un retour dans la vie politique ? "En réalité, il n’a jamais réellement quitté la vie politique, affirme Chloé Morin, directrice de l’Observatoire de l’Opinion de la Fondation Jean Jaurès dans un entretien à Atlantico. Non seulement il a pris la parole très tôt après sa sortie de l’Elysée, mais il l’a fait de manière 'politique' alors qu’on eût pu s’attendre à ce qu’il observe une sorte de période de réserve."

"Il n'a renoncé à rien", affirmait en avril dernier un proche de François Hollande dans les colonnes du Parisien. "S’il arrête, il est mort. Il n’y a que ça qui le tient !" Si François Hollande était jusqu'ici occupé par l'écriture et la promotion de son livre, il pourrait se replonger dans la politique dès la rentrée. Franceinfo fait le point sur les éléments qui alimentent cette rumeur, que François Hollande se garde bien de démentir. 

En tournée pour son livre, il arpente la France et reste dans la lumière 

En tournée pour promouvoir son livre "bilan", Les Leçons du pouvoir, François Hollande a arpenté la France cet été. Depuis la sortie de ce livre en avril, l'ex-président occupe l'espace médiatique pour défendre son quinquennat : début juin, franceinfo avait listé pas moins de 31 interventions dans la presse, à la radio ou sur les plateaux télé de l'ancien chef de l'Etat. Ce dernier a continué sur sa lancée, partant à la rencontre de ses lecteurs, lesquels étaient au rendez-vous si l'on en croit cette salle comble à Strasbourg. 

Revigoré par cet accueil chaleureux, François Hollande s'est même offert un bain de foule, le 5 août, dans une librairie de Saint-Cyr-sur-Mer, dans le Var, à seulement une soixantaine de kilomètres du fort de Brégançon où le couple Macron était en villégiature. "Il a peut-être eu un petit rire dans le cœur", a concédé au Monde Michel Sapin, qui a cependant assuré qu'il n'y avait là "rien d'organisé ni de médité"

Pendant toute cette tournée de promotion, François Hollande s'est bien gardé de démentir les rumeurs de son éventuel retour dans l'arène politique. Lorsque la maire de Cassis, où l'ancien Président s'est déplacé pour une énième séance de dédicace le 14 août, a suggéré "il y aura peut-être une suite...", François Hollande a répondu, devant les caméras : "Il y a toujours une suite". 

Des tracts "Hollande 2022" circulent sur des marchés

En marge de cette tournée de promotion, le Point a révélé, fin juillet, qu'une campagne de tractage pour la candidature de François Hollande en 2022 avait été lancée sur des marchés. Une information confirmée par Le Journal du dimanche du 11 août, qui précise que les tracts ont été distribués dans le Puy-de-Dôme, ainsi qu'à Marseille ou encore à Montreuil. 

Le document, qui assure que "l'histoire n'est pas terminée", a été édité par un réseau de soutiens hollandistes nommé Inventons demain, assure le JDD. Selon l'hebdomadaire le Point, un groupe constitué d'anciens socialistes "ralliés à Macron", "puis déçus par le tournant trop libéral" serait à l'origine de cette initiative. 

Les tracts affichent, en recto, la photo officielle de la campagne de 2012 accompagnée de la simple mention "Hollande 2022". L'objectif de cette démarche est de revaloriser l'image de l'ancien président, et de tester sa popularité avec un petit questionnaire : "Quelle empreinte a-t-il laissé chez les Français ? Que gardent-ils en mémoire un an après ?"  Si l'entourage de François Hollande assure que ce dernier ne pilote pas l'initiative, l'animateur du collectif Inventons demain, a évoqué au JDD des "contacts indirects". Il explique que les conclusions de leurs observations après ces distributions de tracts sera remise à l'ancien pensionnaire de l'Elysée en octobre.

Des proches s'enthousiasment à l'idée de son retour 

Alors que le parti socialiste peine toujours depuis le naufrage de 2017, certains élus socialistes n'ont pas hésité à afficher leur enthousiasme quant à un éventuel retour de François Hollande. "Hollande 2022 ? Oui ça me parle ! S'il souhaite revenir et que les conditions le permettent, je le soutiendrai. Moi je reste fidèle à François Hollande. Je pense que les Français ont été sévères et injustes à son endroit", a ainsi déclaré le député socialiste de l'Orne Joaquim Pueyo, dans un récent entretien au Figaro

Ces propos font écho aux déclarations de la compagne de l'ex-président, l'actrice Julie Gayet, fin juillet : dans une interview au Parisien, elle assurait que beaucoup de gens attendaient le retour en politique de François Hollande. "Ce qui est important aujourd’hui, et je le vois quand on sort, c’est qu’il y a une vraie attente, beaucoup de gens espèrent son retour", avait-elle ainsi déclaréUn mois plus tôt, l'ancien ministre Michel Sapin, fidèle ami de François Hollande, avait estimé sur RFI qu'il y avait "un énorme espace politique" entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, et que l'ex-président avait "la capacité de l'occuper". De quoi alimenter les rumeurs sur un possible retour dans l'arène politique, d'autant que François Hollande n'a pas hésité à tacler Emmanuel Macron ces derniers mois.

Mi-août, Le Monde et Libération ont annoncé que François Hollande pourrait bien se rendre à La Rochelle, le 25 août, pour l’université d’été des élus socialistes. Contacté par franceinfo, l'entourage de l'ancien président a calmé les ardeurs, affirmant que François Hollande avait finalement renoncé à cette "invitation de François Rebsamen". "Il y a réfléchi, mais il a considéré que c'était la rentrée des élus socialistes", déclare-t-on. Lui fera sa rentrée, littéraire encore, lors d'une séance de dédicaces, le 31 août, bien loin de La Rochelle : ce sera à Cherbourg.