Cet article date de plus de dix ans.

François Hollande va envoyer sa seconde profession de foi aux 46 millions d'électeurs

Après l’annonce des résultats dimanche soir, François Hollande a écrit sa lettre aux Français, une page recto verso publiée par Le Parisien, mardi 25 avril, et qui sera envoyée aux quarante-six millions d'électeurs d'ici la fin de la semaine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande tient meeting à Tulle, le 22 avril 2012. (AFP - Patrick Kovarik)

Après l'annonce des résultats dimanche soir, François Hollande a écrit sa lettre aux Français, une page recto verso publiée par Le Parisien, mardi 25 avril, et qui sera envoyée aux quarante-six millions d'électeurs d'ici la fin de la semaine.

C'est en rentrant de Tulle (Corrèze) où il avait passé la soirée électorale, que François Hollande a pris la plume pour rédiger sa lettre aux Français.

Ecrite sous forme de missive "en clin d'œil à la Lettre aux Français' de François Mitterrand en 1988", indique le Parisien, cette lettre va être adressée aux quarante-six millions d'électeurs.

Dans ce document, le candidat socialiste y cible clairement son adversaire, contrairement à sa profession de foi du premier tour.

"Cinq ans de plus seraient cinq ans en pire"

"Le dimanche 6 mai, c'est vous qui déciderez d'écrire une nouvelle page de l'histoire de France en élisant le prochain président de la République. Vous l'avez dit clairement au premier tour : notre pays aspire au changement", commence d'entrée le candidat socialiste.

"Cinq ans de plus seraient cinq ans en pire : hausse de la TVA, démantèlement du contrat de travail, assurance privées pour la santé et la dépendance, austérité pour tous", poursuit M. Hollande.

"Le rassemblement pour le changement"

M. Hollande rappelle ensuite ses priorités : "l'emploi, l'investissement dans l'éducation et la formation, la reconquête de notre souveraineté industrielle et agricole, le soutien à la recherche et à l'innovation, la mise au pas de la finance, la transition écologique".

François Hollande reprend emploie plusieurs fois le mot de "passion" : "passion de la France", "passion de l'intérêt général", "passion du rassemblement", énumère-t-il.

"Le rassemblement pour le changement", a par ailleurs choisi de titrer M. Hollande.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.