François Hollande demande à ses ministres de ne pas "jouer individuel"

Passations de pouvoir, Conseil des ministres, la journée sera chargée pour le nouveau gouvernement de Manuel Valls. Réactions, analyses et décryptages avec nos invités, nos spécialistes et reporters.

(Le premier Conseil ministre du gouvernement Valls II se tenait mercredi matin. © REUTERS /Pool New)

12h30 : Le premier Conseil des ministres du gouvernement Valls II est terminé. Mais pas de photos de famille, les ministres sont sortis un à un. Un Conseil qui s'est également achevé sur une image forte, celle du président de la République raccompagnant sur le perron de l'Elysée le tandem vedette de ce nouveau gouvernement, Michel Sapin et Emmanuel Macron. 

12h : François Fillon, qui faisait également sa rentrée politique, n'a pas été convaincu par le cap du président de la République.  Pour lui, cela ne suffira pas à remettre l'économie en marche. 

Gouvernement Valls II. François Fillon a estimé que le nouveau cap serait insuffisant
--'--
--'--

11h32 : François Hollande a dès le début du Conseil des ministres fixé le cap, celui du redressement du pays dans la justice, une ligne politique, celle du pacte de responsabilité et enfin une méthode, celle de la cohérence. Le président de la République a demandé à ses ministres de jouer collectif après le départ d'Arnaud Montebourg. Ce nouveau gouvernement a un mot d’ordre : la discipline. "Après le débat et les consultations, il y a la décision. Elle doit être rapide ", a prévenu François Hollande 

 

"Un gouvernement c'est une méthode, cette méthode c'est celle de la cohérence, de la solidarité, il ne faut pas jouer individuel, on ne joue pas individuel", a déclaré François Hollande.  

Premier Conseil des ministres Valls II. Sur place, Louise Bodet pour France Info
--'--
--'--

11h15 : François Hollande a exhorté ses ministres à inscrire leur action dans le long terme, en préparant "l'avenir au-delà de leurs mandats."  

10h : Le premier Conseil des ministres du gouvernement Valls II a débuté ce mercredi à 10h. Un gouvernement désormais composé de 16 ministres et 17 secrétaires d’Etat.

"Pourquoi serais-je partie du gouvernement ?"  a lancé Christiane Taubira avant le Conseil des ministres. 

Premier Conseil des ministres pour Emmanuel Macron qui est arrivé tout sourire, mais également pour Patrick Kanner,  nommé ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Fleur Pellerin, nouvelle ministre de la Culture, a, quant à elle, déclaré "revenir à ses premières amours ".

Premier Conseil des ministres pour le gouvernement Valls II. Sur place, Annaïg Haute pour France Info
--'--
--'--

9h40 : Au même moment, Najat Vallaud-Belkacem a remplacé Benoît Hamon au ministère de l'Education. 

9h35 : Le nouveau ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a pris ses fonctions mercredi."Je n'aurai qu'une boussole : c'est l'intérêt de mon pays et le redressement de son économie." Emmanuel Macron a déclaré qu'il parlerait d'une voix unique avec son collègue des finances, Michel Sapin. Il a également profité de ce moment pour répondre à son prédécesseur, Arnaud Montebourg, citant Oscar Wilde. 

"Quand les gens sont de mon avis, j'ai le sentiment de m'être trompé. Tu m'as rassuré au quotidien à cet égard. 

Passation de pouvoir Montebourg/Macron. Les explications de Julie Bloch-Lainé
--'--
--'--

9h25 : "Il faut savoir quitter la scène quand on ne sait pas jouer plus longtemps la comédie" a déclaré Arnaud Montebourg lors de sa passation de pouvoir avec Emmanuel Macron. 

9h15 : Passation de pouvoir entre Arnaud Montebourg et Emmanuel Macron à Bercy.

"Les désaccords ne sont pas un problème, ils ont toujours été une richesse. Je voudrais te dire à quel point je suis heureux que ce soit toi qui me succède. Parce que je sais que tu partages beaucoup des combats que j'ai menés avec mon équipe et je sais aussi que tu les poursuivras" a déclaré Arnaud Montebourg.

9h : Avant le Conseil des ministres, trois passations de pouvoir ont lieu ce mercredi matin. Najat Vallaud-Belkacem prend la place de Benoît Hamon au ministère l'Education nationale, Emmanuel Macron celle d'Arnaud Montebourg à Bercy et Frédéric Cuvillier sera remplacé par Alain Vidalies au ministère des Transports. 

8h15 : Première femme à occuper ce poste, la nouvelle ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem était sur France Info quelques minutes avant sa passation de pouvoir avec Benoît Hamon. 

"La polémique inutile, les débats stériles, l'instrumentalisation insupportable de l'école n'auront pas de place dans le ministère qui est le mien. L'une de nos responsabilités principales est de faire que les parents aient confiance dans l'école."

Gouvernement Valls II. Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, était l'invitée de France Info
--'--
--'--

8h : La nouvelle ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem sera en direct sur France Info à 8h15.

7h45 :  Eric Ciotti était l'invité de France Info à 7h45. Il a réagi à la nomination surpise d'Emmanuel Macron à l'Economie mais également à celle de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'Education nationale. "Je comprends aujourd'hui le sentiment de trahison des électeurs de gauche qui ont cru dans le discours de M. Hollande. Ce nouveau gouvernement et ce changement de cap est le signe majeur que François Hollande a menti."

Gouvernement Valls II. L'interview du député UMP et président du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti
--'--
--'--

7h30 : La nomination d'Emmanuel Macron, ancien banquier d'affaires, au ministère de l'Economie ne plaît pas à Christian Estrosi, député UMP et ancien ministre de l'Industrie.

"La pièce maîtresse de ce gouvernement est un échec annoncé avec Emmanuel Macron. Un homme de la finance au service de la production industrielle, c'est un non-sens tout simplement."

Nomination d'Emmanuel Macron à l'Economie. Christian Estrosi désapprouve
--'--
--'--

7h15 :  La rentrée s’annonce compliquée pour le nouveau gouvernement. Manuel Valls va devoir composer avec une majorité de plus en plus étriquée, en témoigne les nombreux refus qu’il a essuyés au moment de la composition de son gouvernement. Sa propre famille politique l’attend de pied ferme à La Rochelle où il clôturera dimanche une université d’été qui devrait être agitée. 

Gouvernement Valls II. Les explications Louise Bodet, journaliste au service politique de France Info
--'--
--'--

7h  : A 36 ans, Najat Vallaud-Belkacem a été nommée mardi soir ministre de l'Education. Une annonce qui ne plait pas à certains, notamment aux militants de "La Manif pour Tous" qui lui reprochent son engagement en faveur des ABCD de l'égalité. Ludovine de la Rochère, présidente du collectif, considère que c'est une provocation. Elle reproche à la nouvelle ministre  de prôner ce qu'elle appelle une "idéologie du genre". 

Najat Vallaud-Belkacem ministre de l'Education. Pour Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour Tous, c'est une provocation
--'--
--'--

6h45  : la nomination au ministère de l'Economie d'Emmanuel Macro est la surprise de ce remaniement. Cet ancien banquier d'affaires risque de ne pas plaire à l'aile gauche du PS. Ce choix n’a en tout cas pas convaincu la CGT. 

Emmanuel Macron au ministère de l'Economie. La réaction de Mohammed Oussedik, chargé des questions économiques à la CGT
--'--
--'--
6h35 :  Ils seront 16 ce mercredi en Conseil des ministres autour de Manuel Valls et François Hollande. C'est autant que le précédent gouvernement mais certains postes clefs ont changé de mains: 

Fleur Pellerin remplace Aurélie Filippetti à la cultureNajat Vallaud-Belkacem prend la place de Benoît Hamon à l'Education nationaleEmmanuel Macron succède à Arnaud Montebourg au ministère l'Economie.