Cet article date de plus de sept ans.

François Hollande annonce "la fin de sa vie commune" avec Valérie Trierweiler

"Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler", indique-t-il à l'Agence France-Presse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Trierweiler et François Hollande aux Invalides, le 11 juin 2013. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Il avait promis de clarifier la situation rapidement. Quinze jours après la révélation par Closer de sa relation avec l'actrice Julie Gayet, François Hollande a annoncé à l'Agence France-Presse (AFP), samedi 25 janvier, "la fin de sa vie commune" avec Valérie Trierweiler. Précisant qu'il s'exprimait à titre personnel et non en tant que chef de l'Etat, car s'agissant de "sa vie privée", il a déclaré : "Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler."

L'information a été divulguée à la veille du départ de Valérie Trierweiler pour l'Inde. L'ancienne compagne de François Hollande doit visiter un hôpital à Bombay, où l'ONG Action contre la faim (ACF), qu'elle soutient, finance un programme de pâte nutritionnelle pour enfants mal nourris. François Hollande n'aura donc pas attendu le 11 févier, date butoir du voyage présidentiel aux Etats-Unis, pour clarifier sa situation de couple. Samedi soir, la Maison Blanche a fait savoir que Barack Obama comptait rencontrer François Hollande "comme prévu", ce jour-là.

Valérie Trierweiler simplement "consultée"

Pourquoi le président a-t-il choisi de faire cette annonce de cette manière, et non dans un communiqué commun ? "La décision est celle du président de la République", a répondu l'Elysée à un journaliste du Monde.

Selon le Journal du Dimanche, le président de la République a pris l’initiative de sa rupture avec ValérieTrierweiler"Il l'a consultée et mise au courant, elle accepte la situation de fait, mais elle lui laisse l'initiative de son acte", explique son entourage au Parisien.

Valérie Trierweiler avait été hospitalisée huit jours à la Pitié-Salpêtrière, à la suite d'un "coup de blues", le lendemain de la publication de Closer. Elle en était ressortie le 18 janvier, pour se rendre dans la résidence présidentielle de la Lanterne, près du château de Versailles.

Quelques heures après l'annonce de la séparation, elle a réagi via Twitter, en remerciant "l'extraordinaire personnel de l'Elysée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.