Penelope Fillon : "La question n’est pas de savoir si on recrute un proche" mais "s’il y a une réalité du travail effectué"

Selon "Le Canard enchaîné", Penelope Fillon, aurait été rémunérée en tant qu'attachée parlementaire de son mari pendant huit ans. Pour Thierry Besnier, secrétaire général du syndicat national des collaborateurs parlementaires, il faut savoir "s'il y a une réalité du travail effectué". 

Pénélope Fillon lors d\'un meeting de son mari, François Fillon, à la porte de Versailles, le 25 novembre 2016.
Pénélope Fillon lors d'un meeting de son mari, François Fillon, à la porte de Versailles, le 25 novembre 2016. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Penelope Fillon, la femme de François Fillon, a été payée jusqu’à 500 000 euros sur 8 ans, sur l’enveloppe parlementaire de son mari, assure Le Canard enchaîné. Elle aurait touché jusqu’à 7 900 euros par mois, presque la totalité de l’enveloppe parlementaire de 9 561 euros réservée aux collaborateurs. Selon l'hebdomadaire personne n’aurait vu Penelope Fillon sur le terrain ou dans les couloirs du Palais-Bourbon.

Thierry Besnier, est secrétaire général du syndicat national des collaborateurs parlementaires Force ouvrière. Il estime mercredi 25 janvier sur franceinfo que "la question n’est pas de savoir si on recrute un proche ou pas, c’est de savoir s’il y a une réalité du travail effectué".

Thierry Besnier explique qu'il a "des amis [attachés parlementaires] qui sont 90% de leur temps en circonscription et qui ne sont pas sur le site de l’Assemblée nationale en tant que tel. Et certains de mes collègues de l’Assemblée ne les ont jamais rencontrés, donc ils pourraient douter de leur existence." 

Des proches de députés souvent employés comme collaborateurs

Thierry Besnier estime que "depuis 2012, grâce aux initiatives de l’Assemblée nationale, il y a eu une réflexion de fond" sur la question des assistants parlementaires. Chaque député dispose de 9 561 euros lui permettant de recruter jusqu’à cinq collaborateurs. La rémunération d'un(e) conjoint(e) de député ne peut désormais dépasser la moitié du plafond de l'enveloppe, soit un total de 4 752 euros. "Le plafonnement des salaires versés aux conjoints a permis de clarifier la situation. D’un point de vue éthique (...), j’ai des collègues très compétents dans leur domaine et qui sont des proches de député. Ils sont bons, ils sont loyaux, et c’est une chose essentielle dans notre métier."