François Fillon va créer une fondation en faveur des chrétiens d'Orient

L'ancien Premier ministre, retiré de la vie politique depuis sa défaite à l'élection présidentielle, annonce dans une lettre à paris Match qu'il organisera bientôt une réunion publique sur cette question.

Francois Fillon aux 24 heures du Mans, le 16 juin 2018, au Mans (Sarthe).
Francois Fillon aux 24 heures du Mans, le 16 juin 2018, au Mans (Sarthe). (LOIC VENANCE / AFP)

François Fillon donne de ses nouvelles. L'ancien Premier ministre va créer une Fondation en faveur des chrétiens d'Orient, annonce-t-il dans un courrier à ses soutiens, publié mercredi 4 juillet, sur le site internet de Paris Match"Comme vous le savez, la cause des minorités d'Orient, particulièrement celle des chrétiens, me tient fortement à cœur", explique celui qui s'est retiré de la vie politique après sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

"Les drames qu'ont connus ces populations au cours des dernières années dans une région traversée par les guerres, les tensions religieuses et le fondamentalisme, sont à l'origine d'épreuves humaines, familiales et communautaires souvent indicibles", écrit-il. "C'est pour cela que j'ai décidé de consacrer une partie de mon temps et de mon énergie à l'action en faveur de ces opprimés, au travers d'une fondation aujourd'hui en cours de création."

Une réunion publique bientôt organisée

"La Fondation pour les minorités d'Orient poursuivra trois grands objectifs" : "D'abord, contribuer à ce que ces situations, souvent dramatiques, ne tombent pas dans l'oubli". Ensuite "soutenir les actions et initiatives concrètes qui permettent, sur le terrain, d'aider ces populations à reconstruire un cadre de vie en commun en leur assurant un futur dans leur pays d'origine", écrit François Fillon.

"Enfin, la fondation entend être présente aux côtés de ceux qui n'ont trouvé d'autre solution que celle du départ et qui sont aujourd'hui réfugiés en France ou dans d'autres pays européens." L'ancien candidat de la droite achève sa lettre par un appel au don et indique qu'une réunion publique sera "prochainement" organisée.

L'ancien Premier ministre se tenait loin du terrain politique depuis un an. Il a rejoint début septembre en tant qu'associé la société de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital. Il a également récemment été nommé à la présidence de la commission constructeurs de la Fédération internationale de l'automobile.