François Fillon : accueilli sous des jets d'oeufs au Pays basque

Après avoir dénoncé un cabinet noir, François Fillon accuse la gauche de vouloir le tuer. Le candidat de la droite poursuit sa campagne au Pays Basque.

France 3

François Fillon était habitué au bruit des casseroles, mais ce samedi 25 mars, au Pays basque, il a en plus dû se réfugier sous un parapluie pour éviter les jets d'oeufs. Ces militants sont venus défendre la cause des prisonniers politiques basques, mais pas seulement : "Nous quand on fait quelque chose on est de suite en prison pour trois fois rien, on peut plus rien dire, on est arrêtés, et lui il magouille à grande échelle" dénonce l'un d'entre eux. 

2 000 militants acquis à sa cause

Le candidat LR reste imperturbable, et réplique quelques minutes plus tard : "Ces manifestations, c'est une insulte à la démocratie, c'est une insulte aux millions de Français qui me soutiennent. Et plus ils manifesteront, plus les Français me soutiendront", a déclaré le candidat. François Fillon fait le dos rond, et sur son compte Twitter, il préfère poster ses messages de soutien, et cette vidéo prise ce matin sur le marché de Biarritz. Une visite dans le calme... Et pour cause, personne n'avait été prévenu. Hier soir, devant plus de 2 000 militants acquis à sa cause, le leader des Républicains a réitéré ses attaques contre l'Élysée pour dénoncer le complot dont il se dit victime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat à la présidentielle, François Fillon, le 16 mars 2017 à Caen (Calvados).
Le candidat à la présidentielle, François Fillon, le 16 mars 2017 à Caen (Calvados). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)