Fillon rémunéré 50 000 dollars pour avoir joué l'intermédiaire avec Poutine, selon "Le Canard enchaîné"

L'ancien Premier ministre a été rétribué pour des activités de conseil exercées en 2015 dans le cadre de son cabinet 2F Conseil, selon "Le Canard enchaîné", au profit d'une société de pipe-lines détenue par un milliardaire libanais.

François Fillon lors du Forum économique international à Saint-Pétersbourg (Russie), le 19 juin 2015.
François Fillon lors du Forum économique international à Saint-Pétersbourg (Russie), le 19 juin 2015. (ALEXEI DANICHEV / RIA NOVOSTI)

François Fillon a joué l'entremetteur entre le président russe, Vladimir Poutine, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, et le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi, selon les informations du Canard enchaîné, daté du mercredi 22 mars. L'actuel candidat à la présidentielle aurait touché 50 000 dollars (environ 46 000 euros), via sa société 2F Conseil, pour avoir permis des rencontres au profit de la société Future Pipe Industries (FPI), propriété de Fouad Makhzoumi.

Une activité d'intermédiaire via une société

L'élu et le milliardaire se sont rencontrés à la fin de l'année 2014 à Beyrouth, poursuit l'hebdomadaire. En vertu de la convention nouée entre FPI et 2F Conseil, François Fillon s'était engagé à présenter à l'homme d'affaire libanais des dirigeants et des patrons. Ce qu'il parvient à faire le 19 juin 2015, lors du Forum économique international à Saint-Pétersbourg (Russie).

Les deux hommes rencontrent Vladimir Poutine, puis le PDG de Total, au cours de ce sommet international révèle Le Canard. Une autre rencontre, plus longue, aura lieu à Paris. Pour ce travail, FPI a rémunéré François Fillon 50 000 dollars en deux fois. Contacté par Le Canard enchaîné, le porte-parole de Fouad Makhzoumi a invoqué le "secret des affaires" et la "stricte légalité du contrat".