DIRECT. Présidentielle : en pleine affaire concernant son épouse Penelope, François Fillon tient un meeting à la Villette. Regardez son discours

Le candidat Les Républicains à la présidentielle tient son premier grand meeting parisien depuis sa victoire à la primaire de la droite, le jour du second tour de la primaire de la gauche.

L\'ancien Premier ministre et candidat Les Républicains à l\'élection présidentielle 2017, Francois Fillon, lors d\'une réunion à Oyonnax (Ain), le 19 janvier 2017.
L'ancien Premier ministre et candidat Les Républicains à l'élection présidentielle 2017, Francois Fillon, lors d'une réunion à Oyonnax (Ain), le 19 janvier 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Empêtré dans l'affaire d'emplois présumés fictifs de son épouse Penelope, le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, tente dimanche 29 janvier de reprendre la main et assure vouloir aller "jusqu'au bout" d'une campagne qui patine depuis plusieurs semaines. L'ancien Premier ministre réunit ses partisans porte de La Villette à Paris. Plusieurs milliers de personnes sont attendues, au premier rang desquelles, son ex-rival Alain Juppé, qu'il a largement battu fin novembre au second tour de la primaire de la droite.

Empêtré dans l'affaire Penelope Fillon. Depuis mercredi, la droite est assommée par les révélations du Canard Enchaîné. Penelope Fillon, attendue elle aussi à La Villette, est soupçonnée d'emplois fictifs comme collaboratrice parlementaire de son époux, puis de son suppléant, et salariée de La Revue des Deux Mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, ami de l'ex-Premier ministre. Le parquet national financier a ouvert une enquête et auditions, perquisitions et saisies - notamment les déclarations de patrimoine et d'intérêts du député - ont débuté.

Une autre affaire qui pourrait inquiéter Fillon. Et François Fillon pourrait être inquiété par une autre affaire, celle des caisses occultes de sénateurs de l'ex-UMP. Le Journal du dimanche affirme qu'entre 2005 et 2007, quand il était sénateur de la Sarthe, "François Fillon a perçu sept chèques à son nom" pour "un montant total de l'ordre de 21 000 euros" correspondant à des "reliquats de crédits d'assistants". Pour Mediapart, il "s'est mis dans la poche une partie des crédits théoriquement réservés à la rémunération d'assistants, grâce à un système de commissions occultes."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

22h58 : Un petit mot sur la droite, en cette soirée de primaire de la gauche. Sur franceinfo, Benoist Apparu a défendu son candidat : "Tout le monde rêve du plan B ou d'un plan Z, mais il y a un plan A : François Fillon".

22h58 : Dans un communiqué glacial, le Parti radical de gauche estime que "le projet porté par Benoît Hamon ne saurait trouver, en l'état, l'adhésion des radicaux" et appelle à des "discussions nécessaires à la clarification". Le PRG d'Ille-et-Vilaine n'a pas cette patience et appelle à voter pour Emmanuel Macron.

22h50 : Laurent Baumel, l'un des chefs de file des frondeurs, se réjouit de la victoire de Benoît Hamon.

22h45 : "Le PS est au pouvoir depuis cinq ans, ils nous en ont foutu plein la gueule dans les manifs. Benoît Hamon oublie qu'il a été ministre (...) On ne va pas être trompé une nouvelle fois par Benoît Hamon."




Sur franceinfo, Philippe Poutou rejette l'appel au rassemblement du candidat PS.




(FRANCEINFO)

22h44 : Une journaliste de Sud Ouest signale le tout dernier 49.3 de Manuel Valls, obtenu dans un bureau de vote des Landes.

22h43 : Philippe Vigier, président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, estime que Emmanuel Macron est désormais le candidat le plus proche de la ligne de François Hollande.

22h41 : Ce n'est pas un ralliement en bonne et due forme au candidat d'En marche !, mais on n'en est pas loin. La Voix du Nord signale que le député Dominique Baert, soutien de Manuel Valls, a qualifié Benoît Hamon de "faux frère" ce soir.

22h34 : Arrivé quatrième du premier tour de la primaire de la gauche, Vincent Peillon salue le succès de Benoît Hamon. Il n'avait donné aucune consigne de vote durant l'entre-deux-tours.

22h32 : @zazi972 : Il faut croire que la campagne de la primaire, avec ses débats télévisés, a permis à Benoît Hamon de gagner quelques points dans les intentions de vote. Mais il faudra attendre les prochains sondages pour savoir si cette progression du candidat PS est durable.

22h32 : Bonsoir, un Benoit Hamon à 15% dans le sondage que vous nous communiquez, je suis pour le moins surpris. Jusqu'à présent, j'avais plutôt lu et entendu qu'il tournait aux alentours des 8 ou 9% ... Comment expliquer un tel écart ? Sondages pas fiables, engouement pour B. Hamon ... ?

22h31 : Et de deux : à son tour, le député du Maine-et-Loire Marc Goua, soutien de Manuel Valls, rejoint le camp d'Emmanuel Macron, plutôt que celui de Benoît Hamon. "Il y a un clivage avec ceux qui, pendant les cinq dernières années, ont saboté ce mandat", dit-il, en référence aux frondeurs, cité par Le Courrier de l'ouest.

22h28 : "Malgré ma loyauté sans faille au Parti socialiste, auquel j'appartiens depuis 24 ans, il m'est, en conscience, impossible d'apporter mon soutien au vainqueur de la primaire."




Sur Twitter, un député socialiste annonce son ralliement à Emmanuel Macron.

22h26 : De retour à la Mutualité, Benoît Hamon fait son mea culpa. Dans la soirée, il avait entamé son discours de victoire alors que Manuel Valls n'avait pas fini son discours de défaite.

22h30 : "Une gauche de gauche", titre Libération de demain.




22h21 : Benoît Hamon fait son retour à la Mutualité, à Paris, où il va passer le reste de la soirée.

22h19 : @Bella73 : Le voici ! Benoît Hamon a notamment lancé un appel à Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot pour "former une majorité gouvernementale".




22h19 : Peut-on aussi voir la fin du discours de Hamon ?

22h16 : Au QG de Manuel Valls, beaucoup de militants et d'élus hésitent sur la conduite à tenir, signale notre journaliste Sophie Brunn.

22h11 : @acinonyx : Je peux même vous proposer de le revoir en intégralité dans cette vidéo :

22h11 : Vous pouvez nous récapituler la fin du discours de Valls qui a été coupé ?

22h09 : Lors de son discours de défaite, Manuel Valls s'est félicité d'être arrivé en tête en outre-mer. Voici les résultats compilés par nos collègues de La 1ère.

22h07 : "Nous allons faire quelque chose que nous n'avons pas fait depuis longtemps : respecter le vote de nos électeurs."

Sur franceinfo, le député hausse le ton contre ceux qui appellent Benoît Hamon à amender son programme pour rassembler.

22h06 : Alors que le chef de l'Etat a jusque là pris soin de se tenir éloigné de la campagne, le patron de la primaire de la gauche, Christophe Borgel, appelle à présent François Hollande à entrer dans la ronde.

22h04 : L'an dernier, peu de gens auraient prédit un tel résultat. Benoît Hamon fait figure de candidat surprise du PS en vue de la présidentielle. Je vous explique les raisons de son succès dans cet article.

22h05 : Soutien de Manuel Valls au second tour, Jean-Luc Bennahmias félicite le vainqueur du soir. Les autres vaincus, Arnaud Montebourg, François de Rugy et Sylvia Pinel, n'ont pas réagi pour le moment.

22h04 : "Je suis très heureuse et surtout très, très fière de mon fils."

Le Télégramme a recueilli la réaction de la mère du vainqueur du soir, très contente de son aîné.




(LE TELEGRAMME / DAILYMOTION)

22h04 : Un peu de légèreté dans ce live, avec ces 23 gifs de Benoît Hamon qu'il faut avoir vus.


21h52 : Voici les images de la brève poignée de mains entre Manuel Valls et le candidat socialiste à l'élection présidentielle, Benoît Hamon.








(FRANCEINFO)

21h51 : Pas de vainqueur pour le moment dans l'autre choc de la soirée. Le PSG et Monaco sont à égalité (0-0) à la mi-temps.