Vie politique : les députés ne travailleront plus avec les membres de leur famille

Les députés ont désormais l'interdiction de travailler avec un membre de leur famille. Certains s'indignent et pointent du doigt un amalgame entre emploi fictif et emploi d'un proche.

Voir la vidéo
France 2

L'entretien de licenciement de Marjorie Hagobian vient de s'achever. Sa faute ? Être la compagne de son patron. Avec ses deux diplômes de juriste et d'ingénieur, Marjorie était l'assistante parlementaire de son compagnon, un député. Elle a le sentiment de payer pour d'autres. Le député, François-Michel Lambert, est le premier à regretter cette décision, estimant que jamais il n'atteindra un tel degré de confiance avec quelqu'un d'autre à ce poste.

Une lutte efficace contre les emplois fictifs ?

Il y a encore huit mois, plus d'une centaine de députés employaient leur femme, leur mari ou leurs enfants. C'est aujourd'hui interdit. De nombreux députés déplorent l'amalgame avec le cas de François Fillon : membre de la famille ne signifie pas emploi fictif et inversement. Depuis quelques semaines, tous ont dû s'adapter et licencier les personnes concernées. Les retardataires auront parfois attendu le dernier moment pour se mettre en règle. À l'Assemblée, une page se tourne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés de la dernière législature assistent à la séance d\'ouverture de session parlementaire, le 26 juin 2007.
Les députés de la dernière législature assistent à la séance d'ouverture de session parlementaire, le 26 juin 2007. (THOMAS COEX / AFP)