Présidentielle : un premier débat marathon, mais policé entre les cinq candidats

Il y a eu quelques attaques entre les cinq candidats lors du premier débat pour la présidentielle. Mais globalement, le ton est resté policé. Retour sur les meilleurs moments. 

FRANCEINFO

Les cinq candidats favoris des sondages ont enduré un marathon de 3h30 hier soir, lundi 20 mars, à l'occasion du premier débat de la présidentielle. L'occasion pour François Fillon de pouvoir prendre les devants et aborder par lui-même et à demi-mot les affaires. Sur ce thème, Jean-Luc Mélenchon a voulu assumer sa différence en évoquant "une pudeur de gazelles et un débat pollué par les affaires de certains d'entre" eux, manière de viser Marine Le Pen et le candidat LR.

Tous contre Marine Le Pen

On retiendra aussi une passe d'armes musclée entre Emmanuel Macron et Benoît Hamon sur le financement de la campagne du candidat d'En Marche !. Passe d'armes au cours de laquelle Jean-Luc Mélenchon s'est posé en arbitre. La candidate du Front national, Marine Le Pen, a fait l'unanimité contre elle. Notamment sur la question de la laïcité, sur laquelle Emmanuel Macron lui a rétorqué qu'il "n'avait pas besoin de ventriloque".

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Benoît Hamon, sur le plateau de TF1, le 20 mars 2017. 
François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Benoît Hamon, sur le plateau de TF1, le 20 mars 2017.  (ELIOT BLONDET / AFP)