"Je préfère être en accord avec moi-même" : le juppéiste Edouard Philippe explique pourquoi il lâche François Fillon

Edouard Philippe, proche d'Alain Juppé, fait partie des parlementaires qui se sont retirés de la campagne de François Fillon, jeudi. Vendredi, il explique son choix sur franceinfo.

Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, sur franceinfo samedi 8 octobre
Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, sur franceinfo samedi 8 octobre (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

Trois parlementaires Les Républicains proches d'Alain Juppé, Benoist Apparu, Edouard Philippe et Christophe Béchu, ont annoncé jeudi dans un communiqué commun leur retrait de la campagne de François Fillon, embourbé dans une affaire d'emplois présumés fictifs de sa femme et de ses enfants.

"Il ne s'agit pas de critiquer" 

"Je n'appelle pas au retrait de François Fillon", assure Edouard Philippe, maire du Havre, mais "la tournure que prend la campagne moi ne me permet pas d’y participer". "Il ne s’agit pas de critiquer François Fillon, ajoute-t-il, mais je préfère être en accord avec moi-même. Je ne peux pas, honnêtement et avec enthousiasme, participer à cette campagne."

"Dans notre métier de maire, on passe du temps à tisser un lien avec nos concitoyens, une crédibilité, une confiance, explique-t-il. Et cette tournure, avec la critique de la presse, de la magistrature, des institutions, de la liberté de la presse, me semble sortir du cadre auquel je crois dans mon engagement politique".

"Je préfère être en accord avec moi-même" : le juppéiste Edouard Philippe explique pourquoi il lâche François Fillon
--'--
--'--