François Fillon : une "grande tension" parmi ses proches

En direct du quartier de campagne de François Fillon, notre journaliste Guillaume Daret revient sur les réactions de l'entourage de celui qui est toujours candidat à l'élection présidentielle. 

FRANCE 2

François Fillon a révélé ce 1er mars avoir été convoqué par les juges d'instruction dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs. Il maintient néanmoins sa candidature à l'élection présidentielle, ce qui occasionne des ressentis divers et variés du côté de ses proches. "Il y a les fillonistes de premier rang, comme Gérard Longuet ou Bernard Debré, qui soutiennent leur candidat et estiment que c'est un complot", rapporte Guillaume Daret. D'autres s'interrogent, car les arguments avancés par François Fillon sont les mêmes que ceux qu'il avait fait valoir lors de sa grande conférence de presse.

Quelles conséquences pour la droite ?

Tous ne se sont pas encore exprimés. Le journaliste évoque notamment François Baroin. Globalement, tous évoluent dans un climat rarement vu, fait "de flou, de fébrilité et de grande tension." On ignore encore quelles répercussions cette dernière déclaration aura sur la droite, même si visiblement ni Alain Juppé ni François Baroin ne souhaitent faire de putsch. "À une cinquantaine de jours de l'élection présidentielle, il serait extrêmement difficile de reprendre la main", analyse Guillaume Daret.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon (LR) et Jean-Christophe Lagarde (UDI) discutent lors d\'un meeting pour les élections régionales, le 27 septembre 2015 à Nogent-sur-Marne.
François Fillon (LR) et Jean-Christophe Lagarde (UDI) discutent lors d'un meeting pour les élections régionales, le 27 septembre 2015 à Nogent-sur-Marne. (ELODIE GREGOIRE / REA)