François Fillon reste candidat après le soutien "à l'unanimité" du comité politique des Républicains

Après le retrait définitif d'Alain Juppé, François Fillon a gagné la partie et reste dans la course à la présidentielle, Les Républicains lui ayant "unanimement" renouvelé son soutien lundi soir. 

François Fillon, lors d\'un débat organisé par la Confédération des petites et moyennes entreprises,à Puteaux (Hauts-de-Seine), le 6 mars 2017. 
François Fillon, lors d'un débat organisé par la Confédération des petites et moyennes entreprises,à Puteaux (Hauts-de-Seine), le 6 mars 2017.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Il remporte un bras de fer contre son propre camp. Le comité politique de LR a apporté, dans la soirée lundi 6 mars, "à l'unanimité son soutien" au candidat de la droite à la présidentielle, a déclaré à l'issue de la réunion le président du Sénat Gérard Larcher. Cette réunion de plus d'une heure et demie était destinée à "évaluer la situation" après la crise provoquée par l'affaire des emplois présumés fictifs des proches de François Fillon. Voici ce qu'il faut retenir de ce rendez-vous.

Ce qu'il s'est dit à l'issue de la réunion

"Le comité politique, après un large échange, a renouvelé à l'unanimité son soutien à François Fillon", a déclaré à la presse Gérard Larcher, à l'issue de la entre une vingtaine de ténors du parti, au siège parisien de LR"François Fillon a indiqué qu'il prendra des initiatives pour porter ensemble nos valeurs. Les Républicains sont donc rassemblés et déterminés" autour de lui, a ajouté le président du Sénat qui a déclaré lors de la réunion que le candidat avait "mis fin aux hésitations" et jugé le débat "clos".

Pour le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer, il s'agit désormais "de trouver à nouveau un rassemblement le plus large possible et une dynamique qui sera confortée par la rencontre que Nicolas Sarkozy a souhaitée" entre François Fillon, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, ce dernier ayant annoncé dans la matinée son retrait définitif de la course à la présidentielle.

Ce qu'a dit François Fillon devant le comité politique

Vivement contesté dans son propre camp,  François Fillon qui s'est présenté devant cette instance créée à l'issue de sa victoire à la primaire, a estimé que le débat était "clos".  Le candidat de la droite et du centre s'est prévalu devant le comité politique du succès de la manifestation de soutien qui s'est déroulée dimanche à Paris au Trocadéro.

"Pour ma part, je considère que ce rassemblement confirme la légitimité que je tire de la primaire de la droite et du centre", a-t-il dit selon le texte de son discours"Il est temps maintenant que chacun se reprenne et revienne à la raison. Nos électeurs ne pardonneraient pas ceux qui entretiennent le poison de la division", a-t-il ajouté en appelant son camp à se rassembler derrière sa candidature.

Et maintenant ?

François Fillon a accepté la rencontre avec Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, proposée par l'ex-chef de l'Etat dans la matinée, mais "il faut que ce soit vite, on ne va pas laisser le feuilleton durer éternellement", a prévenu Gérard Larcher. Selon l'entourage de Nicolas Sarkozy, cette réunion aura lieu "mercredi". Mais l'entourage de François Fillon n'a pas confirmé la date.

Si François Fillon se maintient, plus de 300 élus LR l'ont déjà lâché. Et son directeur de cabinet, Patrick Stefanini, qui a aussi quitté ses fonctions dimanche, a affirmé lundi que Françoius Fillon était "victime" d'un système consistant à accorder aux parlementaires des "compléments de rémunération". Des propos qui semblent percuter la défense du candidat qui assure depuis le départ que ses proches l'ont "effectivement assisté"