Procès Fillon : revivez la journée d'audience du lundi 9 mars

L'ancien Premier ministre est renvoyé devant la justice principalement pour "détournement de fonds publics". Il est aussi jugé pour "manquement" après avoir omis de déclarer un prêt de 50 000 euros à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

L\'ancien Premier ministre François Fillon, le 27 février 2020, à Paris.
L'ancien Premier ministre François Fillon, le 27 février 2020, à Paris. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le procès pour des soupçons d'emplois fictifs de Penelope et François Fillon, ainsi que de Marc Joulaud, son ancien suppléant à l'Assemblée, s'est poursuivi lundi 9 mars devant le tribunal correctionnel de Paris. 

>> Ce direct est terminé. Cliquez ici pour suivre la journée d'audience du mardi 10 juin et les réquisitions du parquet <<

La veille, il avait examiné le prêt avantageux que l'ancien Premier ministre a omis de déclarer à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Puis il s'est concentré sur la personnalité des prévenus, avant de laisser la place aux avocats de la partie civile pour leurs plaidoiries.

Un prêt de 50 000 euros passé sous silence. Ami de longue date de François Fillon et propriétaire de la Revue des deux mondes, le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière lui a prêté, en mai 2012, 50 000 euros pour financer les travaux de rénovation de sa maison. L'ancien Premier ministre a toutefois omis de déclarer le prêt à la HATVP. Aux enquêteurs, il a déclaré ignorer qu'il fallait déclarer les prêts entre particuliers. Le prêt a finalement été remboursé en 2017, dès le déclenchement du "Penelopegate". François Fillon est jugé pour "manquement aux obligations de déclarations à la HATVP par un parlementaire" et devra donc s'en expliquer à l'audience.

La personnalité des prévenus analysée. Le tribunal a ensuite rapidement examiné la personnalité des trois prévenus jugés depuis le 24 février. François Fillon, ancien candidat à l'élection présidentielle de 2017, Penelope Fillon, épouse et assistante parlementaire discrète, et Marc Joulaud, maire sortant de Sablé-sur-Sarthe en campagne pour les municipales, ont détaillé à la barre leurs emplois actuels.

Début des plaidoiries. Seule partie civile au procès, l'Assemblée nationale demande plus d'un million d'euros de dommages et intérêts, soit "le remboursement des sommes versées au titre de rémunérations", si le tribunal considère les emplois comme fictifs, selon son avocat Yves Claisse. Il a ouvert le bal des plaidoiries aux côtés de sa consoeur Saïda Benouari. Le réquisitoire des magistrats du parquet national financier sera prononcé mardi, avant les plaidoiries de la défense.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FILLON

23h51 : 20 heures. Faisons un point sur l'actualité :

En France, le bilan s'élève désormais à 33 morts et 1 784 cas, soit 372 de plus qu'hier, à la même heure. "98% des gens guérissent", a tenté de rassurer le directeur général de la Santé. Suivez notre direct.

• Au lendemain de l'annonce d'importantes restrictions de déplacements en Italie, où la barre des 10 000 cas a été atteinte, Air France a annoncé la suspension de toutes ses liaisons avec le pays à partir de samedi et jusqu'au 3 avril. Des Français expatriés dans la péninsule témoignent.


• Les réquisitions sont tombées. Au procès des époux Fillon, poursuivis pour des soupçons d'emplois fictifs, le parquet a réclamé cinq ans de prison, dont deux ferme, contre l'ancien Premier ministre, et deux ans avec sursis contre son épouse. Suivez notre direct.

• Six départements, de la Gironde au Pas-de-Calais, sont en vigilance orange "crue-inondation" en raison des fortes marées prévues cette semaine.

• Un Londonien de 40 ans est devenu le deuxième patient de l'histoire à guérir du sida, neuf ans après un premier cas de guérison observée sur un patient à Berlin. Les deux hommes ont toutefois bénéficié d'un protocole qui n'est pas transposable à tous les patients.

18h43 : "Ce n'est pas du droit c'est de la politique", a accusé Me Lévy, l'avocat des époux Fillon après les lourdes réquisitions du ministère public. Retour auprès de notre journaliste Violaine Jaussent.

18h22 : En ce début de soirée, rembobinons l'essentiel de l'actualité :

• Les réquisitions sont tombées. Au procès des époux Fillon, poursuivis pour des soupçons d'emplois fictifs, le parquet a réclamé cinq ans de prison, dont deux ferme, contre l'ancien Premier ministre, et deux ans avec sursis contre son épouse. Suivez notre direct.

• Au lendemain de l'annonce d'importantes restrictions de déplacements en Italie, Air France a annoncé la suspension de toutes ses liaisons avec l'Italie à partir de samedi et jusqu'au 3 avril. Des Français expatriés dans la péninsule témoignent. Suivez notre direct.

• Six départements, de la Gironde au Pas-de-Calais, sont en vigilance orange "crue-inondation" en raison des fortes marées prévues cette semaine.

• Un Londonien de 40 ans est devenu le deuxième patient de l'histoire à guérir du sida, neuf ans après un premier cas de guérison observée sur un patient à Berlin. Les deux hommes ont toutefois bénéficié d'un protocole qui n'est pas transposable à tous les patients.

18h07 : Le parquet requiert cinq ans de prison, dont trois ans avec sursis, contre l'ancien Premier ministre François Fillon, poursuivi pour des soupçons d'emplois fictifs. Suivez l'audience avec notre journaliste Violaine Jaussent.

16h31 : Ce réquisitoire a été l'occasion pour le procureur de placer le terme "paréidolie", ce qui n'est pas une mince affaire...

16h23 : On n'oublie pas notre journaliste Violaine Jaussent, plongée depuis plus de deux heures dans le réquisitoire des procureurs dans le procès des époux Fillon.

16h00 : Il est 16 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

"Ce qui est très impressionnant, c'est le silence." L'Italie vit sa première journée sous cloche, au lendemain de l'interdiction de tous les rassemblements dans le pays. Des Français expatriés dans la péninsule témoignent.

• Les matchs de Ligue 1 et Ligue 2 à huis clos jusqu'au 15 avril, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron confiné, la place Saint-Pierre au Vatican interdite aux touristes... Suivez la situation minute par minute dans notre direct.

• L'heure est aux réquisitions. Les époux Fillon encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement, de lourdes amendes et des peines d'inéligibilité dans l'affaire des emplois supposés fictifs de Penelope Fillon. L'audience est à suivre dans cet autre direct.

• Un Londonien de 40 ans est devenu le deuxième patient de l'histoire à guérir du sida, neuf ans après un premier cas de guérison observée sur un patient à Berlin. Les deux hommes ont toutefois bénéficié d'un protocole qui n'est pas transposable à tous les patients.

14h40 : Retour au tribunal de Paris, pour suivre les réquisitions dans le procès des époux Fillon. C'est le procureur Aurélien Létocart qui est le premier à s'exprimer.

13h45 : Les jours se suivent et se ressemblent pour notre journaliste Violaine Jaussent, qui ne rate pas une miette du procès des époux Fillon - et tout cela pour vos beaux yeux, chers internautes. On la retrouve à l'audience de cet après-midi.

12h06 : Il est midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Une épidémie "la plus courte et la plus petite possible" : tel est maintenant le cap que se fixe le gouvernement français dans la bataille contre le coronavirus. Emmanuel Macron est en ce moment en visite au Samu de l'hôpital parisien Necker-Enfants malades. Suivez notre direct.

Au procès Fillon, l'heure est aux réquisitions. L'ancien Premier ministre, sa femme Penelope et son ancien suppléant encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement, de lourdes amendes et des peines d'inéligibilité, dans l'affaire des emplois supposés fictifs de Penelope Fillon.

Le Pas-de-Calais, la Seine-Maritime, l'Eure et la Gironde sont en vigilance orange pour inondation et crue.

Pour aider les Parisiens à faire leur choix, franceinfo, France 3 Paris Ile-de-France et France Bleu Paris organisent à 21 heures ce soir un débat entre les têtes de listes dans la capitale. Ce direct en rendra évidemment compte.

09h11 : Faisons un nouveau point sur l'actualité :

  • En France, l'épidémie a fait 25 morts et 1 412 cas recensés. Franck Riester, le ministre de la Culture, a été testé positif, mais va bien.
  • L'Italie toute entière se réveille en "zone protégée". Le Premier ministre, Giuseppe Conte, a annoncé lundi soir des mesures radicales pour endiguer l'épidémie qui a déjà fait 463 morts dans le pays. Voici un point sur l'évolution de la crise sanitaire dans le monde.
  • • Au procès Fillon, l'heure est aux réquisitions. L'ancien Premier ministre, sa femme Penelope et son ancien suppléant encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement, de lourdes amendes et des peines d'inéligibilité, dans l'affaire des emplois supposés fictifs de Penelope Fillon.

    • Prudence face aux grandes marées. L'Eure, la Seine-Maritime et la Gironde sont toujours en vigilance orange "inondation" et "crue" ce matin.

    15h26 : On retourne au tribunal de Paris, où notre journaliste Violaine Jaussent suit le procès des époux Fillon. Seule partie civile au procès, l'Assemblée nationale demande plus d'un million d'euros de dommages et intérêts, soit "le remboursement des sommes versées au titre de rémunérations".

    14h08 : Le procès entre dans sa dernière ligne droite. Le tribunal se penche, cet après-midi, sur un prêt avantageux que François Fillon avait omis de déclarer à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. On retrouve notre journaliste Violaine Jaussent à l'audience.