Alain Juppé fera une déclaration à la presse lundi matin

François Fillon fait face depuis plusieurs jours à une série de défections dans les rangs des Républicains.

Alain Juppé, le 13 février 2017 à Bordeaux (Gironde).
Alain Juppé, le 13 février 2017 à Bordeaux (Gironde). (NICOLAS TUCAT / AFP)
avatar
Clément ParrotPierre GodonFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Il a attendu la fin de l'interview de François Fillon sur France 2 pour publier son tweet. Pressé par de nombreuses personnalités de droite de prendre la place du candidat des Républicains à l'élection présidentielle, Alain Juppé fera une déclaration à la presse lundi à 10h30 depuis Bordeaux. Le maire de la ville l'a indiqué dimanche 5 mars sur son compte Twitter. Suivez la situation en direct.

"Personne ne peut m'empêcher d'être candidat". Invité de Laurent Delahousse, François Fillon a pour sa part indiqué qu'il n'entendait pas retirer sa candidature. "Cela ne veut pas dire que je n'écoute pas", a-t-il ajouté, en référence à la pression intense de son camp, qui tente de négocier sa sortie de la course.

Estrosi, Pécresse et Bertrand prêts à lâcher Fillon. Christian Estrosi, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont demandé au candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, de le rencontrer lundi pour le convaincre d'une "sortie respectueuse" de la course. "François Fillon défend un vrai projet d'alternance pour la France, mais il ne peut plus le porter lui-même", a déclaré le président LR de la région Paca.

Juppé et Sarkozy étudient "les sorties de crises". Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se sont entretenus samedi soir pour étudier "les sorties de crise" autour de la candidature de François Fillon à l'élection présidentielle, a indiqué l'entourage du maire de Bordeaux à l'AFP. 

 Décroché dans les sondages. François Fillon a perdu trois points en une semaine dans les intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle, à 17%, loin du duo Macron-Le Pen, selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint publié dimanche.

Penelope Fillon sort de son silence. Le Journal du dimanche a publié une interview exclusive de Penelope Fillon. Elle y assure notamment avoir effectué des "tâches très variées" pour son mari comme collaboratrice parlementaire et en avoir fourni les preuves aux enquêteurs. Pour la présidentielle, elle dit lui avoir conseillé de "continuer jusqu'au bout".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FILLON

22h04 : Sur Twitter, le maire de Tourcoing, proche de Nicolas Sarkozy, Gérald Darmanin, annonce qu'il quitte l'état-major des Républicains.

22h02 : . @ pierre Godon . Juppé peut aussi demander que l'on respecte le choix des français et qu on soutienne Fillon !

22h02 : Ou alors il peut reprendre une célèbre phrase :Je vous demande de vous arrêter

22h01 : Il peut faire comme de Rugy à gauche et rallier Macron car la primaire a perdu sa légitimité

22h01 : Il peut dire qu'il va jouer le rôle de médiateur (comme lors de la guerre Copé/Fillon) en attendant de trouver un successeur à Fillon (lui-même ?)

22h01 : Vous avez plein de ressources : voici vos scénarios, plus ou moins sérieux, de ce que va annoncer Alain Juppé demain.

21h56 : Devinez où était Laurent Wauquiez au lieu d'aller au Trocadéro ? Réponse dans ce tweet du Progrès.

21h54 : Faisons le point sur ce que peut annoncer Alain Juppé :

- ce serait surprenant de l'entendre annoncer sa candidature, sans l'aval du comité politique qui a lieu après.
- il peut dire qu'il n'y a pas, comme l'annonce L'Obs
- il peut demander à François Fillon de se retirer sans jouer sa carte personnelle
- il peut dire qu'il se tient en réserve de la République au cas où François Fillon jette l'éponge
- il peut aussi demander à ce qu'on lui fiche la paix :-)

Vous voyez d'autres scénarios ?

21h51 : #PRESIDENTIELLE Un de nos journalistes vient d'avoir un membre de la garde rapprochée d'Alain Juppé qui affirme que "rien n'est encore décidé". Suspense !

21h45 : D'après le Nouvel Obs, Alain Juppé annoncera demain qu'il ne se présentera pas. Il aurait préféré écourter le suspense avant le comité politique des Républicains qui aura lieu dans la soirée.

21h38 : "Résister de cette façon à cinq semaines d'attaques, ça prouve la solidité de l'homme et de son projet."

La député LR des Bouches du Rhône défend mordicus son champion sur franceinfo, qui pour elle n'est pas enfermé dans sa tour d'ivoire : "il n'est pas du tout jusqu'au-boutiste, c'est un homme raisonnable".

21h34 : Et pendant ce temps, sur Twitter, Valérie Pécresse réaffirme son soutien "au projet de François Fillon".

21h15 : Vous avez raté l'interview de François Fillon sur France 2 ? Elle est disponible en intégralité ici même :


(FRANCE 2)

21h10 : Ne manquez pas la jolie collision photo de une/pub sur la une de Libé de demain.

21h03 : Je suis de droite mais comment continuer à croire quelqu'un qui nous a menti ? Il n'est plus crédible, je ne crois plus ni en l'homme ni en ses idées. Je ne sais pas pour qui je vais voter s'il s'accroche...

21h03 : Oui au projet non à l'homme.Il doit bien y avoir quelqu'un qui peut porter le projet non ? On ne vote pas pour un homme mais pour un projet. Retirez vous clarifier votre situation judiciaire et après on verra dommage pour vous.

21h03 : Si Fillon ne se présente pas a la présidentielle, je veux être remboursé de mes 2 fois 2 € dépensés pour la primaire.

21h02 : Pluie ininterrompue de commentaires dans ce live, j'essaie de vous passer les plus représentatifs.

20h59 : Suite de l'enquête sur le pseudo-suicide de Pénélope Fillon, que François Fillon a dénoncé au 20 heures.

20h46 : @anonyme On trouve DEUX traces sur Twitter de cette annonce. Un tweet de Madeleine de Jessey, la présidente de Sens Commun, qui vise les journalistes en général, et d'autres, d'inconnus, assez lapidaires.


20h42 : Moi aussi j'aimerais bien savoir quel média télevisé a annoncé le suicide de P. Fillon. Est-ce vrai ou est-ce encore une désinformation de la part de F. Fillon?

20h37 : @Anonyme Absolument. A vos agendas : Juppé 10h30, le comité politique des Républicains autour de 18 heures.

20h37 : Juppé fera une déclaration à 10h 30 demain? Donc AVANT la réunion de bureau politique prévue en soirée...?

20h33 : Juppé n'a pas perdu de temps. la nuit va être longue...

20h29 : Juppé annonce sur twitter qu'il fera une déclaration à la presse demain à Bordeaux à 10h30.

20h27 : Que disait M. Fillon, lors de la réforme des retraites en 2003, alors qu'il y avait plusieurs millions de manifestants dans les rues ??? ...

20h27 : Sortons les kleenex, Calimero est dans la place.

20h26 : "Je ne suis pas enfermé dans une certitude. Il n' y pas d'alternative." C'est pas une belle contradiction ça ?Des alternatives il y en a plein. Il suffit seulement de les accepter.

20h26 : Electeur de gauche je veux bien voter Juppé au 2e tour mais certainement pas Fillon!

20h26 : Je viens de chercher l'annonce mercredi du suicide de Pénélope, on dirait que Google a zappé l'info... Rien trouvé à ce sujet

20h25 : Fillon fait du Le Pen et du Trump dans le texte et dans les chiffres... à vomir (et mon amitiés aux hommes et femmes autistes si souvent cités)

20h25 : Honteux d'entendre Fillon dire trois fois, "je ne suis pas autiste". Quel manque de respect.

20h25 : L'interview de François Fillon est désormais terminée, c'est l'heure du débrief dans les commentaires. Et ça tombe comme à Gravelotte, croyez-moi.


20h22 : Sinon, François Fillon affirme qu'une chaîne de télé a annoncé mercredi le suicide de sa femme. Ce qui serait totalement passé inaperçu dans ce cas...

20h21 : Interrogé sur les personnes qu'il écoute, François Fillon cite François Baroin, Luc Chatel, ou Eric Ciotti. Pas Gérard Larcher ou Bernard Accoyer, très proches de l'ex premier ministre.

20h21 : "C'est vrai qu'il y a eu pas mal de défections chez les élus, mais il y en avait un centaine sur l'estrade. Pour gagner, il faut que je rassemble ma famille politique."

20h20 : "C'est une démonstration que ma légitimité reste très forte."

20h19 : "Il n'y a pas d'enfermement de ma part, sinon 200 000 personnes ne seraient pas venu me soutenir. 200 000 personnes convoquées en trois jours !"

20h17 : "Personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat", a martelé François Fillon sur France 2.



(FRANCE 2)

20h17 : "Si j'avais été mis en examen il y a deux mois, jamais je n'aurais été candidat à l'élection présidentielle."