Affaire Fillon : les réactions de Macron, Hamon et Le Pen

Les rivaux de François Fillon à la présidentielle le renvoient à ses responsabilités ce mercredi 1er février.

France 3

"Je ne veux pas céder à l'hallali, aux théories du complot ou au refus de répondre. Il faut que la présomption d'innocence soit respectée, que la dignité de la vie politique soit préservée, mais avec le niveau d'exigence qui vaut pour toutes et tous", a affirmé le candidat du mouvement En marche !, Emmanuel Macron, ce mercredi soir, à propos de l'affaire Penelope Fillon.

"Je ne vois pas où se situe le complot. À ma connaissance, l'employeur, c'est François Fillon, l'employée madame Fillon", a déclaré le candidat de la gauche Benoît Hamon.

"Il s'est mis dans la nasse"

"François Fillon s'est mis tout seul dans la nasse. Il est allé déclarer quelque chose avec lequel je suis en parfaite opposition : si un juge me met en examen, je ne serai plus candidat. Mais alors c'est le gouvernement des juges, ça n'a pas de sens", a estimé Marine Le Pen, candidate du FN.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat d\'En marche ! Emmanuel Macron lors d\'un débat organisé par la fondation Abbé-Pierre, le 31 janvier 2017, à La Défense (Hauts-de-Seine).
Le candidat d'En marche ! Emmanuel Macron lors d'un débat organisé par la fondation Abbé-Pierre, le 31 janvier 2017, à La Défense (Hauts-de-Seine). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)