Cet article date de plus de huit ans.

Fabius plus populaire que Valls dans un sondage

Un sondage IFOP/LeJDD paru dimanche établit un classement des ministres sur base de l'opinion des Français. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, caracole en tête, loin devant Manuel Valls, rétrogradé à la cinquième place du classement.  
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Julien Muguet Maxppp)

Le dossier ukrainien aura eu une conséquence inattendue sur la politique française : Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, est ce matin en tête du sondage IFOP/Le JDD qui classe les ministres selon leur popularité auprès des Français. Avec 61% de personnes interrogées satisfaites, le voilà loin devant Manuel Valls, qui avait plutôt l'habitude de bénéficier de l'approbation des Français.

Le sondage, qui parait alors que les rumeurs de remaniement ministériel se font insistantes, bouscule le palmarès habituel des ministres français. Cette fois-ci, les dossiers régaliens sont à l'honneur, avec Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en tête. Une manière de saluer la gestion de la crise ukrainienne et des dossiers africains (l'intervention française au Mali et en Centrafrique). Une première place qui pose Laurent Fabius en potentiel premier ministrable, alors qu'il ya quatre jours encore, un sondage IFOP/Paris Match donnait Valls en pôle position pour poste.

A LIRE AUSSI ►►► Ayrault pour un gouvernement resserré, autour de lui

Le ministre de l'Intérieur reste dans le peloton de tête, mais de justesse : sur plus de 1.000 personnes interrogées par l'IFOP, 53% se disent satisfaites de son action. C'est huit points de moins que Laurent Fabius pour le ministre de l'Intérieur, à qui la gestion de l'affaire Dieudonné n'a pourtant pas été reprochée.

Le peloton de queue est composé sans surprise des ministres aux portefeuilles économiques : Pierre Moscovici (Economie et finances), Michel Sapin (Travail) et Bernard Cazeneuve (Budget) forme le trio de fin, à 30% de satisfaits de la gestion de leurs portefeuilles. Cécile Duflot dévisse également : à 34%, diagnostique le JDD, "elle perd des voix socialistes (-19%) à cause de ses critiques de l'exécutif et de la majorité".

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.