Vidéo "Vous devriez vous appeler Corinne" : comment s'est vraiment passé l'échange entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy

Publié Mis à jour
Complément d'enquête. "Vous devriez vous appeler Corinne" : comment s'est vraiment passé l'échange entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy

C'était en 2018, une séquence qui avait fait le "buzz". Sur un plateau de télévision, le polémiste Eric Zemmour lançait à la chroniqueuse Hapsatou Sy qu'elle devrait plutôt s'appeler Corinne… Les images récupérées par "Complément d'enquête" montrent la suite d'un échange coupé au montage, où le polémiste a dérapé.

Hapsatou Sy a longuement réfléchi avant de raconter son histoire à "Complément d'enquête". Cette entrepreneuse de 40 ans affirme que sa vie a basculé après sa rencontre sur un plateau de télévision avec le polémiste Eric Zemmour, en septembre 2018.

Elle est alors chroniqueuse dans l'émission Les Terriens du dimanche, animée par Thierry Ardisson sur C8. Invité pour parler de son dernier best-seller, Eric Zemmour aborde l'un de ses sujets favoris : l'origine des prénoms. "Normalement, chez moi, on doit donner des prénoms dans ce qu'on appelle le calendrier, c'est-à-dire les saints chrétiens". "Je m'appelle Hapsatou…" réagit la chroniqueuse. "Eh bien votre mère a eu tort !" s'entend-elle répondre. "Vous voudriez que je m'appelle comment ?" s'enquiert la jeune femme. "Corinne. Ça vous irait très bien."

"C'est votre prénom qui est une insulte à la France"

Le montage donne l'impression qu'elle a pris les mots du polémiste à la légère. Mais depuis la loge, l'une des proches de la chroniqueuse a filmé la suite de l'échange. A la demande du service juridique de C8, ces images n'ont pas été diffusées sur la chaîne. Car Eric Zemmour va déraper.

"Vous allez entendre ce que j'ai à vous dire, l'interpelle Hapsatou Sy. Jamais je n'ai entendu quelque chose d'aussi blessant. Parce que pour moi, qui aime ma France, et qui aime ce pays, que ça vous plaise ou que ça vous déplaise, je trouve que ce que vous venez de dire n'est pas une insulte à mon égard, c'est une insulte à la France." "C'est votre prénom qui est une insulte à la France", rétorque le polémiste. 

Hapsatou Sy se dit depuis violemment prise à partie sur les réseaux sociaux

L'accrochage avec Eric Zemmour sera largement commenté dans la presse et sur les réseaux sociaux, où Hapsatou Sy a posté les images coupées au montage. Depuis, elle se dit victime d'un déferlement de violence. "C'est quand vous portez votre enfant, dans un supermarché, qui a deux ans, où on vous poursuit en vous chuchotant 'Corinne' ; c'est des menaces de mort, c'est des gens qui passent devant chez vous et qui vous disent 'On a trouvé où t'habitais, on va brûler ta maison' ; c'est des excréments que vous recevez ; c'est des caricatures de vous sur les réseaux sociaux, tenue en laisse, réduite à l'image d'un esclave…"  

"Je trouve qu'elle en fait beaucoup", minimise de son côté Me Gilles-William Goldnadel, soulignant que c'est son ami et client Eric Zemmour qui est "protégé par la police et menacé de mort". La justice en décidera en septembre 2022, puisque Hapsatou Sy a porté plainte contre le polémiste pour injure raciste...

Extrait de "Zemmour : Veni, Vidi, Vichy", un document de "Complément d'enquête" à voir le 4 novembre 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.