REPLAY. Présidentielle : retrouvez l'intégralité de l'émission "Elysée 2022" avec Eric Zemmour

Le candidat d'extrême droite était l'invité, jeudi, du grand rendez-vous politique de France 2 pour la présidentielle de 2022. 

Ce qu'il faut savoir

Il a présenté ses idées pendant 2h30. Eric Zemmour était l'invité d'"Elysée 2022", jeudi 9 décembre, pour sa première grande émission politique depuis l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle.

>> Ce qu'il faut retenir du passage d'Eric Zemmour dans "Elysée 2022"

 "Le pass sanitaire ne sert à rien". Le candidat d'extrême droite a refusé d'appeler les Français à se faire vacciner contre le Covid-19. S'il s'est dit "hostile à la vaccination des enfants", il a reconnu une utilité aux vaccins pour les "personnes âgées". 

Une mesure qui fait débat. Pour lutter contre la précarité des jeunes, Eric Zemmour a proposé de les exonérer... de frais de notaire. Une proposition jugée lunaire par ses opposants.

Environ 40 000 adhérents. Quatre jours après l'annonce de la création de son parti, Reconquête, Eric Zemmour a renvendiqué "40 000 militants", jeudi soir.

 "Une carrière de dictateur". "Vous avez toutes les prédispositions pour devenir" dictateur, a rétorqué Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, à Eric Zemmour. "Dans ma conception de la démocratie, c'est le peuple qui décide et non pas le Conseil constitutionnel. Donc je prends des décisions et on verra ce que décidera le Conseil quand elle aura la même conception", avait assené le candidat d'extrême droite un peu avant. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ELYSEE2022

23h30 : "Je ne salue rien, je prends acte, que ce soit un homme ou une femme, je m'en moque."

Le candidat répond à une question sur Valérie Pécresse, première femme à représenter la droite à la présidentielle.

23h27 : Après Bruno Le Maire et Samia Ghali ce soir sur France 2, Eric Zemmour va-t-il bientôt débattre avec Marine Le Pen ? Selon les informations de franceinfo, la candidate du Rassemblement national a accepté le principe d'un débat avec celui de "Reconquête". Cet échange (a priori musclé) pourrait avoir lieu début février.

23h27 : Les échanges entre Samia Ghali et Eric Zemmour ont été centrés sur l'immigration, un sujet très abordé depuis le début de la séquence présidentielle. Sur ce thème, notre journaliste Benoît Zagdoun a vérifié cinq déclarations lancées au cours de la campagne, un point utile pour les prochains mois, à lire ici.

23h25 : C'est la fin du débat avec Samia Ghali. Nathalie Saint-Cricq et Dominique Seux viennent débriefer l'émission.

23h24 : "Ce que vous êtes en train de faire, cela ne sert pas la France. Quand on aime la France, on ne la met pas en danger, on ne prend pas le risque et aujourd'hui, par vos propos, vous mettez en danger la France."

23h24 : "Vous demandez aux gens de changer de prénom, vous, vous devriez changer de nom"

L'élue explique que le mot Zemmour veut dire olivier, "un symbole de paix".

23h25 : Un nom encore, celui avec lequel #MeToo a commencé : Harvey Weinstein. Le célèbre producteur américain est toujours poursuivi aux Etats-Unis pour des accusations d'agressions sexuelles et de viols par plusieurs femmes. Il purge déjà depuis 2020 une peine de 23 ans de prison pour des faits similaires.

00h13 : Un exemple parmi d'autres : hier, l'ex-secrétaire d'Etat Georges Tron a été définitivement condamné pour viol et agressions sexuelles, après le rejet de son pourvoi en cassation. Certaines affaires médiatisées n'arrivent par exemple pas devant la justice, parce que les faits sont prescrits. L'affaire Olivier Duhamel a par exemple relancé le débat sur le délai de prescription de l'inceste, parce qu'il faut aux victimes du temps pour parler de ces faits intimes.

23h23 : Interrogé sur les accusations d'agressions sexuelles portées par plusieurs femmes à son encontre, Eric Zemmour assure, par ailleurs, que "toutes" les affaires médiatiques qui touchent plusieurs personnalités "ont fini par des relaxes et des non-lieux". C'est faux.

23h18 : "Vous êtes en train d'expliquer que les quartiers nord sont islamisés, vous n'y êtes même pas allés"

Le ton monte quand le candidat s'attaque à Marseille.

23h16 : Derrière Eric Zemmour, qui sont les personnes qui œuvrent pour battre Emmanuel Macron en avril prochain ? Notre journaliste Antoine Comte s'est plongé dans la "galaxie Zemmour", un format à découvrir ici.

23h15 : "Je n'insulte personne, on m'insulte beaucoup mais je n'insulte personne. Je dis les choses."

23h16 : "Vous me faites peur dans les propos que vous tenez. Ils mettent tous les musulmans au même niveau, ils sont [pour vous] tous des gens qui empêchent leur femme de vivre. Si demain vous êtes président de la République, comment imaginer réconcilier ceux que vous insultez ?"

23h14 : "Je ne sais pas de quoi vous parlez", lance Eric Zemmour à Samia Ghali, qui l'accuse d'avoir ri à une blague sexiste prononcée à son encontre par l'élu frontiste Stéphane Ravier, à Marseille.

23h13 : "Je sais que les enfants disent les choses aussi naturellement qu'ils le ressentent, sans calcul, avec le cœur. Ces dessins-là racontent ce qu'est la France. Cela me rassure, ils veulent la liberté de conscience."

L'élue marseillaise montre des dessins sur la laïcité et la République faits dans une cité marseillaise.



(FRANCE 2)

23h08 : C'est la séquence de l'invitée mystère : Samia Ghali, élue des quartiers nord de Marseille.

23h11 : Eric Zemmour refuse de s'exprimer sur les accusations d'agressions sexuelles qui pèsent sur lui. On fait le point sur ces accusations à son encontre, qui ont émergé au printemps dernier.

23h06 : Voici le mot de la fin de Bruno Le Maire lors du débat.

(FRANCE 2)

23h05 : "Je n'ai pas à répondre. C'est la vie privée, ces femmes m'accusent sans aucune preuve, c'est repris par des journalistes militants."

Le candidat est interrogé sur les accusations d'agression sexuelles contre lui. "Quand cela ne vous plaît pas, les journalistes sont militants ?", l'interroge Léa Salamé.

23h15 : C'est une clarification de son projet : Eric Zemmour a indiqué qu'il ne mettrait pas fin au mariage pour tous. "On verra", expliquait-il pourtant sur RTL, le 24 octobre.

23h04 : Pendant cette série de questions thématiques, Eric Zemmour a proposé, pour lutter contre les difficultés des jeunes à trouver un logement, de supprimer les frais de notaires dont on doit s'acquitter en achetant un bien immobilier. Une sortie qui fait réagir la députée Laetitia Avia.

23h02 : "Je suis contre la parité, c'est une insulte pour les femmes."

Le candidat réitère ces critiques contre les lois sur la parité.

23h02 : "Les éoliennes sont une catastrophe pour le réchauffement climatique. J'arrête les éoliennes, qui en plus, sont laides."

Le candidat est interrogé sur les énergies renouvelables et reprend les critiques classiques contre l'énergie éolienne.

23h01 : Le débat entre les deux hommes se termine, sur une nouvelle invective d'Eric Zemmour. "Vous êtes un Gaulliste de pacotille", lance-t-il à Bruno Le Maire.

22h57 : Qu'a dit Eric Zemmour à propos des terroristes, sujet à propos duquel le polémiste et Bruno Le Maire s'écharpent ? Le polémiste a-t-il vraiment loué le "courage" des meurtriers ? "Quand des gens agissent parce qu'ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable", affirmait-il dans le magazine Causeur, en octobre 2016, comme le recensait LCI à l'époque. "Je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient. (...) Donc combattons-les, mais arrêtons de les mépriser."

22h54 : Le débat devait se terminer, mais Bruno Le Maire relance en critiquant les déclarations d'Eric Zemmour sur Pétain qui aurait défendu les juifs français. "Je ne suis pas pétainiste, ne me faites pas le défenseur d'un régime qui a meurtri ma famille", réplique le candidat.

23h01 : "Il n'y a pas d'extrême droite ici, il y a des gens qui ne veulent pas voir la réalité démographique et politique de l'avenir de la France et des gens, comme moi, qui veulent que la France reste la France."

22h51 : "Ne me donnez pas de leçon de cohérence", attaque Eric Zemmour, en exhumant des déclarations de Bruno Le Maire critiques d'Emmanuel Macron. "Ma cohérence, c'est de toujours refuser l'extrême droite, le débat que nous venons d'avoir me confirme l'impérieuse nécessité de lutter contre vous", répond Bruno Le Maire.

22h51 : Eric Zemmour évoque ses propos sur la famille Sandler, tenus dans son dernier livre, dans lequel il abordait le choix du lieu de sépulture de son fils et ses deux-petits-fils, inhumés en Israël après leur assassinat par Mohammed Merah. Ces propos ont fait polémique le mois dernier et nos confrères de France 3 se sont penchés sur le rétropédalage du polémiste.

22h46 : Voici la séquence où Bruno Le Maire estime qu'Eric Zemmour adresse une "gifle" aux musulmans.

(FRANCE 2)

22h46 : "Vous m'insultez, je ne suis pas un âne. Vous avez l'habitude avec vos doigts d'honneur", s'emporte Bruno Le Maire, après une comparaison d'Eric Zemmour le qualifiant d'âne.

22h45 : #VRAIOUFAKE "Il faut vous imaginer qu'en 1980, on était au-dessus de l'Allemagne et des Etats Unis sur le PIB. Vous voyez, la chute est encore plus prononcée", a dit Eric Zemmour à Bruno Le Maire. C’est faux.

D’après les données de l’OCDE, la France dans les années 1980 était déjà en dessous des Etats-Unis et de l'Allemagne. En 1980, le PIB par habitant aux Etats-Unis était de 12 547 dollars, contre 10 388 pour l'Allemagne et 9 662 pour la France.

22h44 : "Je vous ai vu à la sortie du Bataclan faire l'éloge des terroristes islamistes, en disant qu'ils avaient le courage que nous n'avions plus. Comment pouvez-vous mettre sur le même pied d'égalité les bourreaux et les victimes ? Est-ce que vous vous rendez compte à quel point vous avez blessé la nation française ?"

Bruno Le Maire attaque sur les propos tenus par Eric Zemmour devant le Bataclan.

22h43 : Eric Zemmour évoque le rapport de France Stratégies sur l'immigration. Que dit vraiment cette étude ? Nous vous expliquons ici ce qu'il faut retenir de cette radiographie du territoire.

22h43 : "J'ai comme un doute que nos compatriotes de confession musulmane apprécient votre discours."

Le ministre réagit à la déclaration d'Eric Zemmour, qui estime que les musulmans apprécient ses propos.

22h41 : Sur l'immigration, Eric Zemmour évoque de nouveau le "grand remplacement". Une théorie complotiste qu'il a l'habitude de convoquer dans ses discours et dans ses écrits, à la suite de l'écrivain d'extrême droite Renaud Camus.

22h40 : "Vous ne me respectez pas, vous m'interrompez tout le temps", se plaint Eric Zemmour, en prenant à témoin les présentateurs. "Je note que vous avez besoin du soutien de Léa Salamé pour prendre la parole", réplique Bruno Le Maire.

22h40 : "Ce n'est pas une main que vous leur tendez, c'est une gifle que vous leur infligez."

Le ministre dénonce les propos d'Eric Zemmour sur les musulmans.

22h38 : "Ce n'est pas comme ça dans la réalité. L'islam n'a jamais connu la séparation entre le spirituel et le temporel."

22h38 : Voici le processus : le Conseil européen, composé des 27 chefs d'Etat, autorise la Commission européenne à négocier un nouvel accord commercial au nom de l'UE. Il lui donne un "mandat de négociation". Le Conseil prend des directives de négociation. La Commission négocie ensuite avec le pays partenaire au nom de l'UE, en étroite coopération avec le Conseil et le Parlement européen.

La Commission soumet le projet d'accord au Conseil en vue de son adoption. Après discussion, le Conseil adopte une décision relative à la signature de l'accord au nom de l'UE. Il transmet l'accord signé au Parlement pour approbation. Lorsque le Parlement donne son accord, le Conseil adopte la décision.

22h37 : D'après Eric Zemmour, au sein de l'Union européenne, "la politique commerciale n'est pas prise à l'unanimité des gouvernements, elle est prise par la Commission, toute seule". C'est faux.

22h37 : "Vous ne croyez pas dans la force de la République et dans la force de la nation française à intégrer."

22h35 : Bonsoir @***internaute***, l'acolyte de Léa Salamé est Laurent Guimier, qui est le directeur de l'information de France Télévisions.

22h34 :

Bonsoir franceinfo. Je connais Léa Salamé, mais qui est son acolyte 🤔 ? Je ne l'ai jamais vu je crois... Meme Bruno Le Maire ne le connait pas... Merci.

22h34 : "Je pense que vous avez toutes les prédispositions pour être un dictateur", a lancé tout à l'heure Bruno Le Maire à Eric Zemmour.

(FRANCE 2)

22h33 : Second thème de débat, après l'économie, l'immigration.

22h32 : Voici le passage où Eric Zemmour commente la visite d'Emmanuel Macron en Arabie saoudite.

(FRANCE 2)

22h31 : "Vous avez arrosé la France, vous êtes le père Noël" : sur la dette, Eric Zemmour reprend les critiques traditionnelles de la droite envers le gouvernement. Valérie Pécresse, candidate LR, accuse ainsi régulièrement le chef de l'Etat d'avoir "cramé la caisse".

22h31 : "Monsieur Zemmour, calmez-vous ! Vos propos choquent tous les Français qui ont compris que notre politique a sauvé la France d'un désastre économique" après le confinement.