Présidentielle : quel impact pourrait avoir la condamnation d'Éric Zemmour ?

Publié
Eric Zemmour de nouveau condamné par la justice
FRANCEINFO
Article rédigé par
Valéry Lerouge - franceinfo
France Télévisions

Encore condamné pour provocation à la haine, le candidat à la présidence continue de camper son personnage antisystème. Pas une barrière pour lui selon notre spécialiste politique, puisque c'est sur ce type de sorties chocs que l'attendent ses électeurs.

C’est une troisième condamnation pour incitation à la haine pour Éric Zemmour. Cela peut-il avoir des conséquences politiques ? "Je ne pense pas que ça puisse lui nuire car sur le fond c’est ce que ses électeurs attendent de lui. Des phrases chocs, saillantes et politiquement incorrectes. C’est notamment ce qui a fait son succès", estime Valéry Lerouge, du service politique de franceinfo. Si cela tombe sous le coup de la loi, ça alimente également le côté antisystème qu’il revendique. "Dans un communiqué, Zemmour déclare que c’est la condamnation d’un esprit libre par un système judiciaire envahi par les idéologues. On voit bien qu’il se situe sur le terrain de la liberté de parole", souligne-t-il.

Un danger pour la démocratie

Mais en est-il de même pour ses propos tenus à l’encontre des enfants handicapés ? "S’ils ne sont a priori pas susceptibles d’être répréhensibles aux yeux de la loi, ils ont heurté davantage. Il y a une absence totale d’empathie et d’humanisme. Une généralisation dans son discours dont il est coutumier", poursuit Valéry Lerouge. "62% des personnes interrogées pour un sondage du baromètre Kantar considèrent Éric Zemmour comme un danger pour la démocratie, contre 50% pour Marine Le Pen, 31% pour Emmanuel Macron et 29% pour Jean-Luc Mélenchon", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.