Meeting d'Éric Zemmour : des "violences inadmissibles" mais "la provocation peut inciter à cela", estime Gérard Larcher

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le président du Sénat réagit à l'agression, dimanche à Villepinte, de militants anti-racistes lors du discours prononcé par le candidat à la présidentielle.

"La provocation dans une réunion peut inciter à cela", a déclaré Gérard Larcher, le président Les Républicains du Sénat, lundi 6 décembre sur franceinfo, à propos des violences pendant le meeting d'Éric Zemmour, dimanche à Villepinte. Des militants de Sos Racisme ont été agressés. Ils s'étaient introduits dans le public avant de dévoiler des tee-shirts sur lesquels était inscrit "Non au racisme".

"Il faut mesurer les conséquences quand on connait le public, sa sensibilité"

Gérard Larcher

à franceinfo

"Toutes les violences sont inadmissibles et le droit de manifester est essentiel", a précisé le président du Sénat. "Je condamne fermement toutes ces violences et je crois qu'il faut que chacun retrouve l'apaisement", appelant "à se respecter les uns les autres y compris quand on est en désaccord profond". Selon Gérard Larcher, "on peut combattre une politique, des idées, mais la violence dans une démocratie est un signe d'immaturité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.