Cet article date de plus de six ans.

Enquête ouverte sur les dépenses de com' du gouvernement Fillon

Des juges vont enquêter sur les dépenses de communication du gouvernement Fillon. Certaines ont été épinglées par la Cour des comptes et font l'objet d'une plainte de l'association Anticor. L'enquête a été ouverte, fin juillet, contre X pour favoritisme et détournement de fonds publics.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les juges vont enquêter sur les dépenses de communication du gouvernement Fillon © MAXPPP)

L'information judiciaire a été ouverte fin juillet par le parquet national financier et une enquête a été confiée à des juges d'instructions. Une enquête contre X pour favoritisme et détournement de fonds publics qui concerne les dépenses de communications du gouvernement Fillon.

 

C'est l'association Anticor – de lutte contre la corruption – qui a déposé une plainte à la suite d'un rapport de la Cour des comptes qui épinglait des dysfonctionnements et des contrats non-conformes dans les dépenses de communication de plusieurs ministères et de Matignon.

Des sondages, campagnes de communication, conseils stratégiques...

L'association, qui avait déposé une plainte en 2012 entraînant l'ouverture d'une enquête préliminaire, puis une nouvelle fin 2013 avec constitution de partie civile. Sont visés des sondages, campagnes de communication, conseils stratégiques ou services de "media training" fournis à des ministères sans publicité ni mise en concurrence, d'où les soupçons de favoritisme.

 

Parmi les contrats visés, certains étaient passés avec la société Giacometti-Péron. Pierre Giacometti était conseiller de Nicolas Sarkozy lorsqu'il était à l'Élysée. 

L'association Anticor est également à l'origine de l'affaire des sondages de l'Élysée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.