VIDEO. "Qu'est-ce que vous venez m'embrouiller" avec la colonisation ? Le dialogue entre Macron et un jeune Algérien

Après avoir déposé une gerbe au monument des martyrs de la Guerre d'Algérie, le président français est allé rencontrer à pied des habitants dans une rue du centre de la capitale.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron effectue sa première visite en Algérie. Dans les rues d'Alger, mercredi 6 décembre, le président de la République s'est offert un bain de foule, accueilli par de nombreux youyous, répondant à quelques questions d'Algériens sur la colonisation et la guerre menée contre la France.

Entouré par la foule et protégé par de nombreux agents de la sécurité, il a répondu à une question d'un homme sur le passé colonial de la France vis-à-vis de l'Algérie. Mais pour Emmanuel Macron, "ça fait longtemps que la France l'a assumé". Une réponse qui ne satisfait pas son interlocuteur, qui estime alors que le chef de l'Etat français évite le sujet.

"Il y a des Français qui ont fait des choses atroces"

"Moi, j'évite quelque chose ?", s'agace Emmanuel Macron. Et de poursuivre : "J'évite de dire ce qui s'est passé ? Mais il s'est passé des choses comme je l'ai dit. Il y a des gens qui ont vécu des histoires d'amour ici. Il y a des Français qui aiment encore terriblement l'Algérie, qui ont fait des belles choses. Il y en a qui ont fait des choses atroces."

On a cette histoire entre nous, mais moi, je n'en suis pas prisonnier. Mais vous, vous avez quel âge ? (...) Mais vous, vous n'avez jamais connu la colonisation. Qu'est-ce que vous venez m'embrouiller avec ça !

Emmanuel Macron

à franceinfo

Dés son arrivée à Alger, Emmanuel Macron a déposé une gerbe de fleurs au monument des martyrs de la Guerre d'Algérie. Le président français devait, dans l'après-midi, rendre visite à son homologue Abdelaziz Bouteflika, 80 ans.

Voir la vidéo

Emmanuel Macron serrent des mains lors d\'uen déambulation dans les rues d\'Alger (Algérie), le 6 décembre 2017
Emmanuel Macron serrent des mains lors d'uen déambulation dans les rues d'Alger (Algérie), le 6 décembre 2017 (ANIS BELGHOUL / AP / SIPA)