VIDEO. Notre-Dame-des-Landes : la "colère" des zadistes "n'est pas légitime", lance Emmanuel Macron

Le président de la République, interrogé sur Notre-Dame-des-Landes par Edwy Plenel (Mediapart) et Jean-Jacques Bourdin (RMC-BFMTV), dimanche soir, a évoqué "des gens qui n'aiment plus l'ordre républicain". 

Le président de la République, Emmanuel Macron, lors de son interview sur Mediapart et BFMTV, le 15 avril 2018 à Paris. 
Le président de la République, Emmanuel Macron, lors de son interview sur Mediapart et BFMTV, le 15 avril 2018 à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

"Vous me parlez d'une colère aujourd'hui, mais de la colère de qui ?" Emmanuel Macron est revenu, lors de son interview sur Mediapart et RMC-BFMTV, dimanche 15 avril, sur l'évolution de la situation à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

"[Vous me parlez] des gens qui depuis des années bloquaient un endroit où on devait construire un aéroport, qu'on ne construit pas ? Et qui, aujourd'hui, viennent continuer à protester ?", a lancé le chef de l'Etat. Le président de la République a estimé que cette colère des zadistes n'était "pas légitime". "Elle n'a rien à voir avec celle des cheminots", a-t-il assuré. 

Plusieurs affrontements ont éclaté, dimanche en fin de matinée, sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), où a eu lieu un pique-nique de soutien aux occupants expulsés dans la semaine par les forces de l'ordre. Interrogé sur le sujet, Emmanuel Macron a évoqué "des gens qui n'aiment plus l'ordre républicain". "Moi je considère qu'il est juste et qu'il protège nos citoyens les plus modestes", a-t-il défendu.