VIDEO. Congrès de Versailles : comment Emmanuel Macron compte donner un cap à son quinquennat

Emmanuel Macron s'adressera lundi devant les députés et les sénateurs rassemblés en Congrès, à Versailles. Le président de la République doit tracer les lignes de force de son quinquennat. 

FRANCE 2

Emmanuel Macron s'adressera, lundi 3 juillet au Congrès, à Versailles (Yvelines), pour tracer les lignes de force de son quinquennat, une initiative controversée, boycottée même par certains, à la veille du discours de politique générale du Premier ministre, ainsi court-circuité.

A 15 heures, le chef de l'Etat rejoindra l'Aile du Midi du château de Versailles pour s'adresser solennellement aux deux chambres du Parlement réunies et, à travers elles, aux Français. Une sorte de "discours sur l'état de l'Union" comme celui prononcé chaque année par le président américain, a expliqué le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. Au président, "les grandes orientations", au Premier ministre, leur "mise en œuvre", a-t-il résumé.

Un Congrès polémique

Mais ce partage des rôles n'est pas du goût de tous parmi les 577 députés et 348 sénateurs conviés à Versailles. Quelques-uns manqueront à l'appel, à commencer par les députés du groupe La France insoumise ainsi que l'ensemble des parlementaires communistes.

>>>Qui sont les parlementaires qui refusent d'assister au Congrès convoqué par Emmanuel Macron ?

Mais selon Didier Maus, professeur de droit constitutionnel, Emmanuel Macron ne fait qu'utiliser les outils mis à sa disposition par la Constitution : "C'est dans la cohérence constitutionnelle, institutionnelle et politique de la Ve République. Et il a raison de le faire." 

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande avait réuni le Congrès au lendemain des attentats de Paris, le 16 novembre 2015. 
François Hollande avait réuni le Congrès au lendemain des attentats de Paris, le 16 novembre 2015.  (ERIC FEFERBERG / AFP)