Cet article date de plus de cinq ans.

Un député demande à la Haute autorité sur la transparence d'éclaircir la supposée levée de fonds de Macron

Selon "Paris Match", le ministre de l'Economie a profité d'un déplacement à Londres, mi-avril, pour lever plus de 12 millions d'euros auprès d'entrepreneurs en vue d'une possible campagne présidentielle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, lors d'une réunion interministérielle à Matignon, le 12 mai 2016. (YANN KORBI / AFP)

Emmanuel Macron a-t-il levé des fonds pour son mouvement En marche lors d'une visite ministérielle à Londres, le 14 avril ? Le ministre de l'Economie a démenti les informations de Paris Match, qui affirme qu'il a récolté environ 12,75 millions d'euros auprès de plusieurs hommes d'affaires. Mais un député des Républicains, George Fenech, ne se satisfait pas de ses explications : il a écrit à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), jeudi 12 mai, pour lui demander de se saisir de la question.

Dans son courrier, le député fait référence aux informations du Point, jeudi. Selon l'hebdomadaire, Emmanuel Macron s'est bien rendu à une rencontre privée avec entre 80 et 100 entrepreneurs, pour leur présenter son mouvement.

"Je n'ai pas levé 12 millions à Londres", assure Emmanuel Macron

"Dans quel cadre un ministre de la République peut-il lever des fonds, démarcher personnellement des donateurs à l'étranger et pour quelles finalités ? Avez-vous été officiellement averti par le ministre de cette activité financière, dans le cadre de sa déclaration de patrimoine et d'intérêt ?" demande le député au président de la HATVP.

Jeudi, le ministre avait démenti cette levée de fonds supposée, ainsi que des informations de Mediapart, qui annonçait sa candidature prochaine à l'élection présidentielle : "Ces deux éléments sont totalement faux. Je ne vais pas me déclarer le mois prochain et je n'ai pas levé 12 millions à Londres. (...) Je n'ai pas fait de levée de fonds à cet égard."

Manuel Valls, lors des questions au gouvernement, mardi, avait lui aussi affirmé "qu'il n'y avait eu aucune levée de fonds particulière pour je ne sais quelle association". Avant de s'assoir et de sermonner son ministre, en pleine Assemblée nationale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.