Cet article date de plus d'un an.

"Un chef de l'Etat qui mouille la chemise, cela change la donne" : pour convaincre Elon Musk, Emmanuel Macron ne ménage pas sa peine selon son entourage

Le chef de l'Etat reçoit de nouveau le patron à l'Elysée : il veut convaincre le milliardaire américain d'installer en France sa nouvelle usine de véhicules électrique Tesla.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Emmanuel Macron et Elon Musk, à l'Elysée à Paris, le 15 mai 2023. (MICHEL EULER / POOL / AFP)

Deux invités de poids vendredi 16 juin à l'Elysée : l'excentrique patron de Tesla, le milliardaire Elon Musk, et le controversé "MBS", le prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane. Et les profils des deux hommes ont d'étonnants point commun, bien qu'ils soient sur des domaines différents : ils sont aussi craints que courtisés. Le Saoudien est un appui diplomatique, avec la guerre en Ukraine jusqu'à l'Iran en passant par la crise libanaise et la Syrie, quand l'excentrique et controversé patron de Tesla, pèse un poids conséquent sur l'économie et la réindustrialisation.

>> Dans la tête d’Elon Musk

Car si Emmanuel Macron reçoit de nouveau le patron de Space X, Twitter et Tesla, c'est surtout cette troisième casquette qui intéresse au plus haut point le chef de l'Etat : il veut le convaincre d'installer sa prochaine usine de voitures électriques en France. Et le président ne ménage pas sa peine. D'ailleurs, ils ne se quittent plus.

Troisième rencontre en six mois

Car pour attirer l'homme d'affaires, dont il espère les investissements sans donner le sentiment de fermer les yeux sur son rôle, en tant que patron de Twitter, dans l'explosion de la haine en ligne, c'est toutefois bien une annonce quasi-sonnante et trébuchante qu'espère l'Élysée. Quoi qu'avec beaucoup de prudence. Car un mois après le sommet Choose France, mi-mai 2023, la promesse de l'implantation de la prochaine usine Tesla n'a pas été "dealé". Mais Elon Musk avait semblé ne pas être insensible à l'accueil qui lui avait été réservé, avec un tête-à-tête sous les ors de la République. Bis repetita ce vendredi, avant une conférence devant 4 000 passionnés de tech : plusieurs sujets devraient être abordés, tels que l'intelligence artificielle, les réseaux sociaux, les cadres de régulation, l'automobile et les batteries "pour vanter l'attractivité française et européenne".
  
C'est d'ailleurs la troisième rencontre depuis décembre : les deux hommes s'étaient déjà vus lors du déplacement du Président à la Nouvelle-Orléans. Et déjà, Emmanuel Macron avait entrepris l'homme le plus riche du monde sur l'industrie verte, la fabrication de voitures électriques et de batteries. "Un chef de l'Etat qui mouille la chemise, cela change la donne", se persuade un conseiller du palais, qui assure toutefois que le Président et le milliardaire n'entretiennent pas de relation personnelle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.