Taxe sur les actions gratuites : un nouveau geste pour les riches ?

Alors qu'un amendement adopté à l'Assemblée prévoit d'alléger de 10% la taxe sur les actions gratuites offertes par les entreprises à leurs plus hauts cadres, l'opposition dénonce un nouveau geste à destination des plus riches.

FRANCE 2

La majorité à nouveau accusée de favoriser les plus aisés. Au coeur de la polémique, la baisse de la taxation sur les actions gratuites, un mode de rémunération complémentaire qui bénéficie souvent aux cadres des grandes entreprises et aux grands patrons. En 2016, elle représentait même 60% de la rémunération de Carlos Ghosn, chez Renault. L'opposition dénonce un cadeau fiscal de plus aux grandes sociétés.

Une baisse de la taxe de 10 points

Pour les entreprises qui versent des actions gratuites à leurs salariés, la taxation va diminuer : 20% au lieu de 30% auparavant. Un manque à gagner de 100 à 120 millions d'euros pour les caisses de l'État. Mais pour la majorité, c'est un moyen d'inciter les salariés à s'investir dans les entreprises, grandes ou petites. En 2016, un tiers des grandes entreprises ont distribué des actions gratuites à leurs salariés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le budget 2018 sera examiné en séance plénière mardi 17 octobre.
Le budget 2018 sera examiné en séance plénière mardi 17 octobre. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)