Sondage : 8 Français sur 10 estiment que les profs ne sont pas assez soutenus par leur hiérarchie

Dans le même temps, 78% des Français interrogés estiment que les enseignants ne sont pas assez fermes face aux comportements violents de certains élèves.

Une salle de classe dans un lycée (photo d\'illustration).
Une salle de classe dans un lycée (photo d'illustration). (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Plus des trois quarts des Français sont persuadés que les enseignants ne sont pas assez soutenus, mais ils pensent aussi que les professeurs ne sont pas assez fermes avec les élèves, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro sur l'insécurité à l'école, après l'agression d'une enseignante par un élève dans un lycée de Créteil, dans le Val-de-Marne.

Pour 80% des sondés, les enseignants ne sont pas assez soutenus par la direction de leur établissement et, pour 86% d'entre eux, ils ne le sont pas suffisamment par le ministère de l'Éducation nationale.

Enseignants pas assez sévères

Ils jugent également que les professeurs eux-mêmes ne sont pas assez sévères. Ainsi, 78% des Français interrogés estiment que les enseignants ne sont pas assez fermes face aux comportements violents de certains élèves.

Une très grande majorité de Français (83%), en revanche, dit soutenir la réaction du gouvernement après la diffusion de la vidéo montrant un lycéen qui braque son enseignante. Une vidéo qui a unanimement choqué les sondés, à 96%. Mais pour 91% d'entre eux, elle est aussi révélatrice d'un climat de violence généralisé dans les établissements scolaires.

Satisfaits du ministre de l'Éducation nationale

Interrogés sur une demi-douzaine de mesures pour améliorer la sécurité des établissements, les sondés jugent toutes ces mesures sécuritaires efficaces. Celles qui sont le mieux perçues sont l'installation d'une surveillance vidéo et la mise en place de sanctions financières pour les parents d'élèves violents.

Enfin, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, est de plus en plus apprécié. Il est jugé "compétent", "courageux", "sympathique" par les personnes interrogées qui le connaissent. Il reste néanmoins insuffisamment connu de nombreux Français (58% des sondés disent ne pas le connaître suffisamment pour répondre aux questions).

Ce sondage a été effectué auprès d'un échantillon représentatif de 993 Français âgés de 18 ans et plus, par internet, les 24 et 25 octobre 2018.