Sécurité : un doublement des effectifs sur le terrain dans dix ans ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Sécurité : Un doublement des effectifs sur le terrain dans dix ans ?
FRANCE 2
Article rédigé par
E. Pelletier, T. Cuny, D. Sirri, G. Daret, A. Gouty, A. Boutet, B. de Saint Jore - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron a annoncé mardi 14 septembre, lors du Beauvau de la sécurité à Roubaix (Nord), un doublement des effectifs policiers et de gendarmerie d'ici dix ans.

Encore plus de forces de police en patrouille sur le terrain. Voici la priorité d'Emmanuel Macron après le Beauvau de la sécurité, qui s'est déroulé mardi 14 septembre, dans la ville de Roubaix (Nord). Alors que la France compte 149 060 policiers dans ses rangs, jusqu'à 10% d'entre eux évoluent sur le terrain. "On a surtout décidé d'avoir une police d'intervention et une sous-traitance de terrain à des polices municipales, locales, territorialisées", selon Alain Bauer, professeur de criminologie. Deux pistes sont envisagées par le chef d'État pour augmenter les effectifs sur le terrain : déléguer le travail administratif et changer les horaires. Des mesures qui ne semblent pas convaincre les syndicats.

La sécurité, priorité de Macron face à la droite

Pour des futures recrues de la police, l'annonce du président de la République est bien accueillie, considérant que le terrain est le "cœur du métier". Jean-Baptiste Marteau, journaliste en duplex pour France 2 devant le palais de l'Élysée (Paris), indique que cette décision permet à Emmanuel Macron "de s'inscrire dans un temps long" et qu'il présentait un début de programme présidentiel en vue des prochaines élections. L'objectif de cette manœuvre serait "d'affaiblir la droite" selon le journaliste de France Télévisions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.