Présidentielle : François Hollande soutient timidement Emmanuel Macron

À 11 jours du premier tour de l’élection présidentielle, François Hollande sort du silence qu’il s’était imposé. Le chef de l’État s’inquiète de la montée des extrêmes et soutient Emmanuel Macron à demi-mot.

France 3

Pour François Hollande, terminé les sous-entendus. Face à la percée de Jean-Luc Mélenchon, le président n’y tient plus et parle enfin de la campagne présidentielle. Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Le Point, le président déclare : "Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte". Dans le camp de Jean-Luc Mélenchon, on analyse cette déclaration comme un soutien à Emmanuel Macron.

Une préférence pour Macron

"Je crois qu’ils ont peur, il y a une vague populaire qui se lève. Plus ils s’inquiètent, plus ça veut dire que nous sommes en train de réaliser ce que nous souhaitons", se félicite Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon. D’après Franz-Olivier Giesbert, qui a rencontré le chef de l’État, le président ne cache plus sa préférence pour son ancien ministre de l’Économie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron et François Hollande, à l\'Elysée, à Paris, le 23 mai 2016.
Emmanuel Macron et François Hollande, à l'Elysée, à Paris, le 23 mai 2016. (CHARLES PLATIAU / AFP)