Pour Philippe Pujol, "il n'y a pas de zones de non-droit, mais des zones de tous les droits"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
pujol ok
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Philippe Pujol, journaliste récompensé par le prix Albert-Londres, auteur de "La Fabrique du monstre", est invité sur franceinfo mercredi 1er septembre pour commenter la visite d'Emmanuel Macron à Marseille (Bouches-du-Rhône).

"La cité Bassens à Marseille (Bouches-du-Rhône), où s'est rendu Emmanuel Macron mercredi 1er septembre, est collée à un commissariat. La police va dans toutes les cités. Quand la police arrive, les jeunes partent en courant. Il n'y a pas vraiment de zones de non-droit. Il y a en revanche des zones de tous les droits. Ce n'est pas forcément mieux", souligne mercredi soir sur franceinfo Philippe Pujol, journaliste spécialiste de Marseille.

Le milliard pour les écoles est "nécessaire"

Emmanuel Macron ne veut pas égrener des milliards d'euros qui se perdent dans les labyrinthes des communes, des collectivités "et des magouilles", ajoute Philippe Pujol. "Il y a une surveillance accrue à avoir. Cet argent est nécessaire. Il faut le mettre et regarder ce qu'il devient. Les écoles ont besoin d'être rénovées. Quand on démarre sa vie dans des écoles délabrées, ce n'est pas étonnant de retrouver les enfants dans des réseaux de stupéfiants derrière. Il y a plusieurs centaines d'écoles à reconstruire. Il faut bien un milliard d'euros", assure l'auteur du livre La Fabrique du monstre paru aux éditions Les Arênes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.