Greenpeace déploie une banderole sur la grue surplombant Notre-Dame de Paris pour dénoncer l'inaction climatique d'Emmanuel Macron

"Climat : aux actes", appelle l'ONG de protection de l'environnement. Son directeur général explique avoir choisi la cathédrale, "un lieu iconique de la France" pour faire passer "un message fort".

Tweet de Greepeace France du 8 juillet 2020.
Tweet de Greepeace France du 8 juillet 2020. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Plusieurs grimpeurs de Greenpeace France ont commencé à déployer jeudi 9 juillet au matin une banderole géante sur la grue surplombant Notre-Dame-de-Paris pour dénoncer l'inaction climatique de la France et d'Emmanuel Macron, a appris franceinfo auprès du directeur général de l'ONG, Jean-François Julliard.

L'action a débuté vers 6 heures jeudi matin : quatre grimpeurs ont escaladé la grue géante qui surplombe le chantier de rénovation de Notre-Dame, à près de 80 mètres de haut.

Une grande banderole indiquant "Climat : aux actes" a été déployée sur le célèbre monument parisien. L'un des grimpeurs, suspendu à la flèche de la grue, tient une deuxième banderole qui indique "Climat, Macron, Notre-Drame".

"Ce message s'adresse à Emmanuel Macron et à son gouvernement, pour dénoncer son inaction climatique", explique sur franceinfo  le directeur général de Greenpeace France, Jean-François Julliard.

Il y a un décalage entre les promesses et la réalité des actes, qui sont insuffisants à l'heure de la crise climatique. On entend beaucoup Emmanuel Macron annoncer et promettre, mais dans les actes, la réalité ne suit pas.Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace Franceà franceinfo

"On a choisi Notre-Dame-de Paris car c'est un monument emblématique de Paris, emblématique de la France, ajoute Jean-François Julliard. C'est l'occasion d'envoyer un message fort à l'ensemble des Françaises et des Français et même au-delà des frontières parce que tout le monde connaît ce monument-là. Ça nous paraissait intéressant d'utiliser un lieu iconique de la France pour faire passer ce message-là."

Notre-Dame de Paris a été partiellement détruite le 15 avril 2019 par un incendie. Des grues entourent la cathédrale pour procéder au démontage du chantier de rénovation qui était en cours au moment du drame. L'archevêque de Paris Michel Aupetit a confirmé que les travaux de reconstruction pourraient commencer "en janvier 2021", une fois passée la phase de consolidation de l'édifice.