"On abandonne cinq millions de personnes" : un maire demande à Macron de ne pas réduire les subventions aux associations

Marc Vuillemot, le maire socialiste de La Seyne-sur-Mer, dans le Var, a écrit à Emmanuel Macron. Il demande au président de revenir sur la suppression annoncée de 46 millions d'euros de subventions destinées aux associations de quartiers.

Marc Vuillemot, le maire socialiste de La Seyne-sur-Mer, en décembre 2015.
Marc Vuillemot, le maire socialiste de La Seyne-sur-Mer, en décembre 2015. (DOMINIQUE LERICHE / MAXPPP)

Le maire socialiste de La Seyne-sur-Mer (Var), Marc Vuillemot, a écrit au président Emmanuel Macron en tant que président de l'association nationale Ville et Banlieue de France. Dans ce courrier envoyé vendredi 4 août, il lui demande de revenir sur la suppression annoncée de 46 millions d'euros de subventions destinées aux associations de quartiers qui aident les populations les plus fragiles, indique France Bleu Provence.

"Aucune réponse pour le moment"

Signée par une cinquantaine d'élus de tous bords politiques, la lettre ouverte de Marc Vuillemot n'a pour l'instant pas trouvé d'écho à l'Élysée. "Aucune réponse pour le moment", affirme Marc Vuillemot, qui veut interpeller le président de la République sur les conséquences de cette coupe budgétaire annoncée.

Ces associations aident plus de cinq millions de personnes, à travers toutes sortes d'actions. Et aujourd'hui on abandonne ces personnes et on met en péril tous les outilsMarc Vuillemotà franceinfo

"La seule fois qu'on a supprimé ces subventions, c'était en 2005 et quelques mois plus tard, on a eu l'embrasement des banlieues", ajoute-t-il. "Je ne veux pas faire de prévisions sur l'avenir, seulement alerter le gouvernement et l'inciter à revenir sur cette décision qui n'a même pas été votée, puisque c'est un décret", poursuit-il.