Cet article date de plus de trois ans.

Nicolas Hulot : une démission dont Emmanuel Macron se serait bien passé

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Nicolas Hulot : une démission dont Emmanuel Macron se serait bien passé
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En duplex depuis le ministère de l'Écologie, à Paris, la journaliste Catherine Demangeat fait le point sur les conséquences de la démission de Nicolas Hulot du gouvernement, mardi 28 août, sur l'image d'Emmanuel Macron.

À son arrivée au gouvernement, Nicolas Hulot, nommé ministre d'État, était plein d'espoir. Il se dit aujourd'hui seul contre tous et présente sa démission, mardi 28 août. Un coup dur pour Emmanuel Macron, "car Nicolas Hulot a été le ministre le plus populaire du gouvernement, et à son départ, c'est l'image d'Emmanuel Macron, 'président écolo', qui est sérieusement écornée", explique la journaliste Catherine Demangeat, en duplex depuis le ministère de l'Écologie. "Emmanuel Macron s'est pourtant battu, notamment sur la scène internationale pour défendre l'accord de Paris sur le climat", ajoute-t-elle.

Un couac à l'aube d'une rentrée compliquée pour Emmanuel Macron

"L'Élysée s'applique à relativiser le séisme provoqué par cette démission. On met en avant le bilan de Nicolas Hulot, un bilan 'dont on n'a pas à rougir'. L'exécutif 'continuera sur cette lancée'. C'est un coup dur aussi, parce que cette démission surprend le chef de l'État, alors qu'il aborde une rentrée difficile avec un budget 2019 plus serré que prévu. On peut parier qu'après l'affaire Benalla, il se serait bien passé de cette démission. En tout cas, quoi qu'il arrive, Emmanuel Macron devrait prendre son temps avant de procéder à un remaniement gouvernemental", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.