Cet article date de plus de deux ans.

Si le premier tour de la présidentielle avait lieu dimanche, Emmanuel Macron ferait mieux qu'en 2017 (et Marine Le Pen aussi)

En avril 2017, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'étaient qualifiés pour le second tour avec respectivement 24% et 21,3% des voix. Un sondage Ifop-Fiducial publié mercredi montre que si le premier tour avait lieu dimanche, le président obtiendrait 33% des suffrages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron lors d'une consultation sur l'Europe, à Épinal (Vosges), le 17 avril 2018. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Si le premier tour de l'élection présidentielle devait se dérouler dimanche, Emmanuel Macron écraserait ses concurrents. Au premier tour, l'actuel chef de l'Etat obtiendrait 33% des suffrages exprimés, soit 9 points de plus qu'en 2017, devant Marine Le Pen, 23% (contre 21,3% en mai 2017). François Fillon chuterait à 12% (contre 20%), selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNEWS publié mercredi 18 avril. Paris Match précise que cette progression est liée à un "glissement à droite" : "Il récupérerait 35% des suffrages des électeurs fillonistes."

Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 16,5% des voix (contre 19,6%), Benoît Hamon 6% (contre 6,4%) et Nicolas Dupont-Aignan 6% (contre 4,7%). Dans l'hypothèse d'une candidature de Laurent Wauquiez pour représenter Les Républicains, Emmanuel Macron obtiendrait 36% des suffrages exprimés, devant Marine Le Pen, 23% tandis que le patron des Républicains ne remporterait que 8% des suffrages exprimés. 

Par ailleurs, à la question : "Au global, un an après l'élection d'Emmanuel Macron comme président de la République, diriez-vous que vous êtes très satisfait, plutôt satisfait, plutôt mécontent ou très mécontent de son action ?" 58% des Français ont répondu "mécontents", dont 24% sont "très mécontents" et 34% "plutôt mécontents". Ils sont 42% à se dirent "satisfaits", 38% "plutôt satisfaits" et 4% "très satisfaits".

Enquête réalisée en ligne du 12 au 16 avril auprès de 1 201 personnes de 18 ans et plus, représentatives de la population française, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.