Législatives : "Il ne faut pas laisser à Emmanuel Macron le monopole du renouvellement"

Pouria Amirshahi, député des Français de l'étranger, est l'invité politique du Grand Soir 3 ce dimanche 21 mai.

France 3

Pouria Amirshahi, député de la 9e circonscription des Français établis hors de France, a quitté le Parti socialiste en 2016 et ne souhaite pas se représenter aux législatives.

Il prône l'union des gauches pour les législatives. "Il ne faut pas qu'Emmanuel Macron ait la totalité du pouvoir. Une majorité absolue, ce n'est pas bon en démocratie. Il faut faire en sorte qu'il y ait une diversité à l'Assemblée nationale", estime Pouria Amirshahi dans le Grand Soir 3 ce dimanche soir.

Le PS "fatigué et fatigant"

"Il faut que la gauche s'unisse et porte ensemble un projet. La désunion lui a coûté la victoire à la présidentielle", ajoute-t-il.

Le PS "est franchement fatigué. Il a été fatigant pour beaucoup, à bout de souffle", lance ce proche de Benoît Hamon.

Pour Pouria Amirshahi, "il faut faire en sorte qu'il y ait demain une maison commune de la gauche. Je suis allé aider des candidats de la France insoumise, des candidats proches de Benoît Hamon, des candidats écologistes et indépendants. Il ne faut pas laisser à Emmanuel Macron le monopole du renouvellement".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le député PS Pouria Amirshahi, le 8 novembre 2015 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), à l\'occasion du lancement du rassemblement \"Mouvement commun\".
Le député PS Pouria Amirshahi, le 8 novembre 2015 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), à l'occasion du lancement du rassemblement "Mouvement commun". (MAXPPP)