Cet article date de plus de trois ans.

La popularité d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe chute en janvier

Selon BVA, l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a notamment entraîné une forte baisse de popularité d'Emmanuel Macron auprès des habitants de l'ouest de la France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron au Forum économique mondial de Davos (Suisse), le 24 janvier 2018. (MAXPPP)

Les premières semaines de l'année n'ont pas souri au couple exécutif. La popularité d'Emmanuel Macron (-5) et d'Édouard Philippe (-7) est en forte baisse en janvier et repasse en dessous de la barre des 50%, selon un sondage BVA pour La Tribune et Orange diffusé mercredi 31 janvier. Avec 47% de "bonnes opinions", le chef de l'Etat perd la moitié de ses gains enregistrés fin 2017 et 48% (+3) des Français interrogés ont désormais une "mauvaise opinion" de lui.

Selon BVA, l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) a notamment entraîné une forte baisse de popularité d'Emmanuel Macron auprès des habitants de l'ouest de la France.

La chute est encore plus sévère pour le Premier ministre, qui perd 7 points à 45% et retrouve sensiblement son niveau du mois d'octobre. 48% (+4) des personnes interrogées ont désormais une "mauvaise opinion" d'Édouard Philippe en tant que chef du gouvernement, selon cette enquête.

Moins de 2 Français sur 10 ont une bonne opinion du PS

Nicolas Hulot (39%, -1), Xavier Bertrand (35%, +3) et Alain Juppé (33%, =) sont en tête des personnalités dont les Français souhaitent qu'elles aient davantage d'influence. Ils devancent Bruno Le Maire (31%, +3), François Baroin (30%, -2) et Jean-Yves Le Drian (29%, -5).

Quatre Français sur dix (41%, -6) ont par ailleurs une bonne opinion de La République en Marche, pourtant en net recul. Les Républicains perdent 2 points à 27%, La France insoumise (27%), Debout la France (25%) et le Front national (24%) sont stables et le Parti socialiste perd 2 points à 16%.

Enquête réalisée en ligne du 29 au 30 janvier auprès de 1 101 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.